VIDEO - Wejdene : "À 16 ans, j'ai fait danser toute la France pendant le confinement"

VIDEO - Wejdene : "À 16 ans, j'ai fait danser toute la France pendant le confinement"

INTERVIEW - Avec "Anissa", la jeune Wejdene a signé le tube du confinement. À l'occasion de la sortie de "16", son premier album, elle revient pour LCI.fr sur son incroyable parcours et les conséquences pour sa vie quotidienne.

"Tu hors de ma vue !", lance Wejdene à son ex-petit ami volage sur "Anissa", le tube qui a lancé sa carrière au printemps dernier. Mélodie acidulée, texte humoristique et vengeur... Il n'en fallait pas plus pour que cette jeune chanteuse qui a grandi à La Courneuve, en région parisienne, devienne l'icône de sa génération. Son âge, justement, est resté un secret bien gardé jusqu'à la sortie à la rentrée de "16", son premier album au titre équivoque.

Sur la pochette, Wejdene pose derrière un bureau qui est l'exacte réplique, ou presque, de celui de l'actuel chef de l'Etat. "C'est une idée de mon producteur", raconte-t-elle à LCI.fr. "À 16 ans, j'ai fait danser toute la France. Pendant le confinement, j'étais vraiment la fille du moment. Mais vraiment, vraiment, vraiment. Je pense que sur les réseaux, il n'y avait que du Wejdene, Wejdene, Wejdene (...) D'où l'idée de me mettre en présidente !".

Lire aussi

Si Wejdene est la fille d'un célèbre musicien tunisien, elle assure qu'il n'est pour rien dans sa volonté précoce de se lancer dans la chanson. Au contraire. "Enfant, il ne me calculait pas plus que ça ! ll se disait que dans une maison, il y a toujours une petite fille qui chante", se souvient-elle. "Je le voyais juste parfois composer, mais ce n'est pas forcément lui qui m'a donné envie de devenir ce que je suis aujourd'hui (...) Moi je kiffais chanter. Et je me disais : pourquoi je me priverais de le faire ?".

Si sa vie a dans l'ensemble changé pour le meilleur, l'adolescente avoue qu'elle doit désormais faire face aux attaques, parfois acerbes, qui émanent des réseaux sociaux. "Des fois il y a des critiques... J'ai l'impression ces gens ne sont pas des humains", soupire-t-elle, expliquant par ailleurs avoir fait le tri par ses amies proches. "Pour moi il y a beaucoup de choses à gérer, dès mon plus jeune âge. Soit tu es là et tu m'aides. Soit... au revoir !".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Allocution d'Emmanuel Macron : suivez notre édition spéciale

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

Christophe Dominici, légende du XV de France, retrouvé mort à l'âge de 48 ans

EN DIRECT - États-Unis : la victoire de Joe Biden également certifiée en Pennsylvanie

Lire et commenter