VIDÉO - "Wonder Woman 1984" : Gal Gadot s'offre une plongée pop et mystérieuse dans les années 80 dans la première bande-annonce

VIDÉO - "Wonder Woman 1984" : Gal Gadot s'offre une plongée pop et mystérieuse dans les années 80 dans la première bande-annonce
Sorties

PREVIEW - La plus célèbre des Amazones a dévoilé, dimanche 8 décembre depuis le Brésil, les images tant attendues de cette suite qui sortira au cinéma le 3 juin 2020. L'occasion de voir une flopée de nouveaux personnages et un revenant plutôt surprenant. Sans que l'on ne devine rien de l'intrigue à venir...

2020 sera féminine ou ne sera pas chez les super-héros. Après le "Black Widow" de Scarlett Johansson, c'est au tour de la suite de "Wonder Woman" d'attiser la curiosité du public avec une première bande-annonce aussi pop que mystérieuse. Le trailer du bien nommé "Wonder Woman 1984" infuse d'emblée son esthétique "80s" avec une musique qui nous donne déjà envie d'y être. "Blue Monday", le tube de New Order, vient rythmer ce trailer d'un peu plus de 2 minutes 30 qui pose plus de questions qu'il n'offre de réponses.

On retrouve donc Diana Prince (Gald Gadot), qui nous assure que "sa vie n'a pas été celle que vous imaginez. On traverse tous des épreuves". Une épreuve s'annonce d'ailleurs à elle sous la forme de deux nouveaux ennemis redoutables, Max Lord (Pedro Pascal sans moustache mais avec les cheveux blonds) et Cheetah (Kristen Wiig).

Moins d'effets spéciaux, plus de tournages en décors réels

Ne cherchez rien qui pourrait vous en dire plus sur l'intrigue. Le secret est pour l'instant solidement gardé. On sait déjà que Steve Trevor (Chris Pine), l'ancien compagnon de Wonder Woman qu'on a vu mourir en pleine Première Guerre mondiale dans le premier film, sera bien présent. Sans que l'on sache comment il a survécu et fait ce bond dans le futur. Les Amazones aussi font leur retour, tout comme les capacités surhumaines de la plus célèbre d'entre elles, qui s'équipe d'une nouvelle arme. 

Lire aussi

Lors de la révélation de la bande-annonce ce dimanche 8 décembre lors du Comic Con Experience de Sao Paulo, la réalisatrice Patty Jenkins a promis de délivrer "une expérience épique comme on en faisait dans les années 80". "Nous avons tourné beaucoup de choses pour de vrai. Du vrai travail avec des câbles, de vrais décors.... Ce que vous allez voir, ce sont de vrais gens qui font des cascades dans des décors réels", a-t-elle affirmé, citée par The Hollywood Reporter

Gad Gadot a réalisé elle-même la plupart de ses acrobaties et parle de "Wonder Woman 1984" comme du plus gros film de sa carrière. À sa sortie en 2017, le premier long-métrage avait battu les records au box-office américain. Charge à son successeur de faire de même, sinon mieux.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent