Accident de Jules Bianchi : Philippe Streiff appelle la famille du pilote à "se venger" de la FIA

SPORT

POLEMIQUE - Auteur de déclarations contredites par les proches de Michael Schumacher et Jules Bianchi, l'ancien pilote de F1 vient à nouveau de faire une sortie tapageuse. Lors d'une interview radio diffusée il y a quelques jours, Philippe Streiff s'en est violemment pris à la Fédération internationale automobile, coupable à ses yeux de ne pas prendre ses responsabilités après l'accident de Jules Bianchi.

Les pieds dans le plat. Comme à chacune de ses sorties médiatiques, Philippe Streiff montre qu'arrondir les angles où modérer ses propos n'est pas son genre. Toujours prompt à l'affirmation, l'ancien pilote de Formule 1, resté tétraplégique après un accident de course, a récemment défrayé la chronique en donnant des nouvelles rassurantes sur l'état de santé de Michael Schumacher et d'autres beaucoup plus inquiétantes sur celui de Jules Bianchi.

Des déclarations contredites depuis par les proches des deux pilotes, ce qui n'empêche pourtant pas Streiff d'à nouveau s'aventurer sur ces sur ces dossiers délicats. Interrogé par Radio Free mi-janvier, celui qui a participé à 53 GP dans les années 1980 en a remis une couche sur le cas Bianchi.

"La famille Bianchi doit faire virer Jean Todt"

"Honte à Jean Todt (le président de la Fédération internationale automobile, ndlr) qui a organisé et commandé, lors du dernier Conseil Mondial de la FIA à Doha au Qatar, un rapport à propos de l'accident de Jules Bianchi, s'est notamment exclamé Streiff. Un document préparé par son groupe de dix amis, dont le Professeur Gérard Saillant, pour se dédouaner des erreurs de la FIA vis-à-vis des assurances. C'est le règne de l'argent-roi !"

Et toujours plus offensif de s'adresser directement au clan Bianchi : "L'essentiel, aujourd'hui, est que Jules Bianchi puisse récupérer le maximum de ses capacités physiques et intellectuelles et que sa famille puisse venger Jules, ensuite, pour faire virer Jean Todt de la FIA... Ils en ont les moyens juridiques, car ce qu'ils subissent actuellement, outre la douleur, est honteux ! Idem d'ailleurs pour son fils Nicolas Todt, l'ex-manager de Jules, parce que dans la vie tout se paye." Une sortie très virulente, donc, que devrait sans doute faire réagir les parties incriminées.

EN SAVOIR +
>> Le clan Bianchi affirme que l'état de santé de Jules "reste inchangé"
>>
L'attachée de presse de Schumacher et le professeur Saillant contredisent Philippe Streiff

 

Lire et commenter