Alexis Sanchez accepte une peine de prison avec sursis pour éviter un procès pour fraude fiscale

Alexis Sanchez accepte une peine de prison avec sursis pour éviter un procès pour fraude fiscale

ARGENT - Le nouvel attaquant de Manchester United Alexis Sanchez (ex-Arsenal et Barcelone) a accepté ce mercredi une peine de 16 mois de prison avec sursis pour fraude fiscale, afin d'éviter un procès.

Alexis Sanchez , attaquant chilien de Manchester United, est parvenu à un accord avec le parquet espagnol par lequel il accepte une peine de 16 mois de prison avec sursis pour fraude fiscale, ce qui lui évite un procès, ont indiqué ce mercredi des sources judiciaires à l'AFP. Il évite ainsi d'être renvoyé devant la justice pour une fraude d'un millions d'euros sur des revenus liés à l'exploitation de ses droits à l'image, à l'époque où il évoluait au FC Barcelone, en 2012 et 2013.

L'attaquant de 29 ans avait reconnu, en janvier 2017, "un paiement de l'impôt erroné qu'il a réglé avec le fisc", lors d'une déclaration par visioconférence depuis Londres, où il résidait alors en tant que joueur d'Arsenal.

Lire aussi

Le texte de l'accord auquel sont parvenus la défense du joueur, le parquet et le représentant du fisc espagnol rappelle qu'Alexis Sanchez n'avait "déclaré aucun revenu dérivé de l'exploitation de droits à l'image" en 2012 et 2013, et n'avait pas non plus précisé qu'il était le propriétaire d'une société maltaise à laquelle il avait cédé ses droits.

Le Chilien, tranféré en janvier d'Arsenal à Manchester United, est donc condamné à deux peines de prison, de huit mois chacune, mais le parquet et le représentant du fisc demandent "la suspension de l'exécution" de ces peines s'il ne récidive pas dans les deux ans. Le parquet avait saisi la justice en octobre 2016, accusant le footballeur d'avoir fraudé 983.000 euros.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Télétravail : Élisabeth Borne annonce un objectif de "5000 contrôles par mois" dans les entreprises

EN DIRECT - Covid-19 : le plan blanc déclenché dans la région PACA

VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.