All-Star Game : mode d'emploi

All-Star Game : mode d'emploi

DirectLCI
BASKET – La grand messe de la NBA se déroule ce week-end, à la New Orleans Arena. Le All-Star Game 2014 conviera Tony Parker et Joakim Noah parmi les vedettes américaines.

A peine remis du Super Bowl, il est temps de refaire des provisions de nachos et autres sacs de pop-corn géants : ce week-end, le All-Star Game de basket s’annonce encore comme un grand moment de sport-spectacle, à l’américaine. Cette 63e édition du match de gala de l’année, qui oppose les meilleurs joueurs des équipe NBA de l’Est du pays à ceux de l’Ouest, permettra de célébrer les vedettes les plus populaires (Durant, James…), de découvrir les champions en devenir (Lillard, Millsap…), de faire un coucou aux deux Français sélectionnés (Noah et Parker) et de se régaler du spectaculaire concours de dunks.
Voici quelques mots-clés pour les festivités de la fin de semaine…


East vs West
Ce week-end, l’Amérique sera coupée en deux. Dirigé par Franck Vogel, le coach des Indiana Pacers, la Conférence Est peut se valoir d’un effectif solide : Dwyane Wade (Miami Heat), Kyrie Irving (Cleveland Cavaliers), LeBron James (Miami Heat), Paul George (Indiana Pacers), Carmelo Anthony (New York Knicks). Ils auront la responsabilité de mettre fin à quatre années de déconfitures face à leurs meilleurs ennemis de l’Ouest. Mais ces derniers aussi ont des vedettes en pagaille, sous les ordres de Scott Brooks (Oklahoma). Voici leur armada : Anthony Davis (New Orleans Pelicans), Stephen Curry (Golden State Warriors), Kevin Durant (Oklahoma City Thunder), Blake Griffin (Los Angeles Clippers), Kevin Love (Minnesota Timberwolves).

TV
Outre les networks américains ou le site de la NBA (sur abonnement), c’est sous pavillon qatari qu'est diffusé le All-Star Game dans l'hexagone. BeIn sports retransmets toutes les festivités du week-end avec, en point d’orgue, le match des vedettes, à 1h30, dans la nuit de dimanche à lundi.

MVP
Chaque année est distingué le meilleur d’entre les meilleurs. Le « MVP » (most valuable player) de ce match qui fait la part belle à l’offensive. L’an passé, c’est Chris Paul, le meneur des Clippers, qui avait reçu cette distinction. A noter que Kobe Bryant, sélectionné mais blessé (il est remplacé par Anthony Davis), ne pourra pas ajouter un 5e trophée à son palmarès.

Frenchies
Ils seront deux Français à fouler le parquet de la New Orleans Arena. Tony Parker et Joakim Noah testeront d’abord le confort des chaises disposées au bord du terrain puisqu’ils sont tous les deux remplaçants. "TP" (meneur de San Antonio) côté Ouest et "Jooks" (pivots des Chicago Bulls) coté Est.

Dollars
Le prix moyen d’une place pour assister au match des vedettes a chuté de 50% par rapport à l’édition précédente, disputée à Houston. Ce n’est pas la braderie pour autant : le ticket moyen sur les sites de revente s’élève à 1326 dollars…

Dunks
Voilà l’autre temps fort du week-end. Certains diront même que c’en est l’apothéose. Sponsorisé par une marque de soda, le concours de dunks opposera les plus grands stylistes du smash. Après un premier tour pour épater la galerie, les acrobates seront départagés cette année par les votes du public, par SMS et sur Twitter. L’an dernier, c’est Terrence Ross qui avait remporté le trophée, après une démonstration renversante.

Jersey
Cette saison, les maillots ont déchaîné les passions presqu’autant que le casting des all stars. Et pour cause : l’équipementier Adidas a sorti de ses ateliers des tee-shirts à manches courtes à l’aspect plutôt déconcertant, floqués d’une énorme fleur de lys stylisée (symbole de la ville de New-Orleans) et colorés de mauve (associé au rouge pour la sélection de l’Ouest) et de vert (combiné au rouge de l’Est). Emoi sur les réseaux sociaux. Succès en magasins. Rien de tel pour lancer le match.

Lillard
Ce jeune garçon ne manquera pas d’activité ce week-end. Damian Lillard, rookie de l’année 2013 et habile meneur de jeu de Portland, est inscrit au match des débutants, à celui des grands et à tous les concours possibles (« skills », trois points et dunks). Une première dans l’histoire du All-Star Game.

Pharell
Les fans de football ont eu droit à Bruno Mars et aux Red Hot Chili Peppers – vedettes de la mi-temps du Super Bowl. Les amateurs de basket se devaient de répliquer. Ils ont trouvé des pointures. Le producteur et musicien à succès Pharell Williams, dont le tube groovy "Happy" a envahi les radios, sera chargé de faire swinguer la salle au moment de la présentation des joueurs. Kendrick Lamar, rappeur californien très en vogue, officiera comme chauffeur de salle avant le concours de dunks. En bonus, Gary Clark Jr, bluesman plutôt "smooth" se coltinera l’hymne national. Et il y aura du monde sur le parquet à la mi-temps : les organisateurs ont annoncé une collaboration spéciale entre Janelle Monae, Dr. John et Earth Wind and Fire. Funky.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter