Altercation lors d'un entraînement : le cycliste Yoann Offredo et ses agresseurs condamnés

Altercation lors d'un entraînement : le cycliste Yoann Offredo et ses agresseurs condamnés

SPORT
DirectLCI
VERDICT - Le tribunal d’Evry a décidé, jeudi, de condamner les deux automobilistes qui avaient eu une violente altercation sur route en avril dernier avec un groupe de coureurs professionnels à l’entraînement. Blessé ce jour-là, le cycliste Yoann Offredo, qui avait dévoilé l’affaire, a également été condamné.

Le visage en sang, tuméfié, Yoann Offredo était apparu sur les réseaux sociaux en avril dernier, dénonçant le manque de sécurité des cyclistes sur les routes. Loin d’être un spot publicitaire sur la prévention routière ou le partage de la route entre voiture et vélos, le coureur professionnel venait en fait d’en faire l’amère expérience. Nez cassé, blessé, le Français se verra prescrire 10 jours d’incapacité totale de travail.


Jeudi, le tribunal d’Evry a condamné ses agresseurs à 700 euros d’amende avec sursis. Mais l’ancien coureur de La FDJ a, lui aussi, été condamné à 400 euros d’amende avec sursis et à 300 euros de dommages et intérêts, malgré ses dénégations. Selon la justice, il aurait agressé le conducteur.

A l’entraînement dans la vallée de Chevreuse (Essonne) ce 24 avril dernier, l’équipe belge Wanty-Groupe Gobert a croisé la route d’un automobiliste visiblement excédé par l’allure et la formation en triangle des coureurs. Il les dépasse en les frôlant avant de piler à un feu rouge. Le ton monte une première fois et des injures sont échangées. La situation s’envenime un peu plus loin, après une nouvelle altercation et un second arrêt. 

Le conducteur sort une lame de sa voiture tandis que sa passagère s’en va prendre un manche à balai dans le coffre. Elle s’en servira pour frapper Offredo, expliquant avoir eu peur pour son collègue. Les deux agresseurs ont regretté leurs attitudes.

Un métier au péril de sa vie

"J'ai commencé le vélo à l'âge de 12 ans avec toute l'insouciance qui va avec, (...) j'étais loin de me douter que ce métier serait si dangereux, avait déploré le cycliste de 30 ans après l’incident. J'étais aussi loin d'imaginer qu'exercer mon métier serait parfois au péril de ma vie".

En vidéo

A Strasbourg, les cyclistes accusés d'incivilités

Les accidents entre automobilistes et cyclistes à l’entraînement sur route sont de plus en plus nombreux. En avril dernier, l’ancien coureur italien Michele Scarponi, vainqueur du Tour d’Italie 2011, avait ainsi trouvé la mort. Depuis plusieurs années, les campagnes de prévention pour inciter à partager la route se multiplient. L’Union nationale des cyclistes professionnelles tente de sensibiliser coureurs et automobilistes français à la présence de vélos sur les routes. En Grande-Bretagne, l’association Stop Killing Cyclists est très active, mais elle a perdu son président en début d’année… tué par un conducteur. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter