Antoine Griezmann et Paul Pogba se sont rapprochés à la suite des critiques reçues pendant l’Euro

Antoine Griezmann et Paul Pogba se sont rapprochés à la suite des critiques reçues pendant l’Euro

FOOTBALL - Antoine Griezmann a commencé la saison tambour battant. Buteur contre le Deportivo La Corogne, l’attaquant colchonero est passé sur les ondes d’Onda Cero, dimanche. Et a reconnu qu’il s’est rapproché de Paul Pogba après les critiques qu’ils ont reçues suite au match face à la Roumanie durant l’Euro.

Antoine Griezmann a encore été décisif dimanche avec l’Atlético de Madrid. Face au Deportivo La Corogne, les Colchoneros ont eu énormément de difficultés à battre German Lux mais la connexion française entre Gameiro et Griezmann a une nouvelle fois fait mouche. Le premier a servi le second à merveille et la 2G a permis à l’Atleti de remporter trois points importants après le nul du Real Madrid à Las Palmas (2-2). Après la rencontre au Vicente Calderon, l’ancien joueur de la Real Sociedad est passé dans les studios de la radio Onda Cero pour accorder un long entretien à José Ramon de la Morena et son équipe.

Découvrir le nouveau stade avec l'Atlético

Si Antoine Griezmann reconnaît qu’il a vécu une "semaine compliquée" après la finale de l’Euro, il assure s’être rapproché encore plus de Paul Pogba pendant la compétition, à la suite des critiques de la presse française à leur encontre après le match de poule face à la Roumanie. "On s’est rapprochés encore plus grâce à la presse française. Avant le match contre la Roumanie, nous étions considérés comme les deux cracks qui allaient faire gagner tous les matchs. Et le lendemain de la rencontre, on était les pires joueurs, qu’il fallait nous mettre sur le banc... cette situation nous a fait devenir encore plus amis. Je l’adore comme personne. Il met l’ambiance, il danse, il rit, il est bon sur le terrain, c’est un génie avec le ballon", a précisé le Mâconnais.

Lire aussi

    Durant cet entretien, l’attaquant français a expliqué qu’il souhaitait rester à l’Atlético pour découvrir le nouveau stade de la Peineta, qui devrait être inauguré pour le début de la saison 2017/2018. Titulaire indiscutable à la pointe de l’attaque des Colchoneros, "Grizi" a évoqué sa relation avec son entraîneur Diego Simeone. "’ai eu peur que Simeone parte car en France, tout le monde disait que c’était fait (avec le PSG, ndlr.). Je l’ai donc appelé pour savoir ce qu’il pensait, ce qu’il allait faire. Je dois encore apprendre de lui". Tant mieux, l'Atlético aura encore besoin de son crack français. Et ce, dès mercredi face au Bayern Munich.

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

    Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

    Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

    EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

    Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

    Lire et commenter