Après Bosnie-France, qui sont les grands gagnants du dernier rassemblement avant l'Euro ?

Après Bosnie-France, qui sont les grands gagnants du dernier rassemblement avant l'Euro ?

BONS POINTS - Malgré un match nul poussif face à l'Ukraine pour son premier match, l'équipe de France a enchaîné deux succès consécutifs face au Kazakhstan et la Bosnie en éliminatoires du Mondial 2022. Des succès acquis notamment grâce à de belles prestations des revenants Thomas Lemar et Ousmane Dembélé.

En une semaine, l’équipe de France a disputé trois rencontres dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, enchaînant deux victoires au Kazakhstan (2-0) et en Bosnie (1-0) après un match nul concédé au stade de France face à l’Ukraine (1-1). Trois rencontres qui ont notamment servi de baromètre pour ce qui était le dernier rassemblement de l’équipe de France avant la plus grosse échéance de l’année, l’Euro-2021 en juin prochain.

Ainsi, certains joueurs tricolores en ont profité pour se mettre en évidence et pour instiller le doute dans l’esprit de Didier Deschamps dans la dernière ligne droite, alors que ce dernier n’a pas pour habitude de bouleverser son effectif avant une compétition internationale.

Lemar, le profil qui manquait ?

Premier élément à avoir montré ses qualités lors de ces trois rencontres, le joueur de l’Atlético de Madrid Thomas Lemar. En difficulté en club il y a quelques mois, l’ancien Caennais a su prendre la mesure de l’exigence de Diego Simeone dans la capitale espagnole pour en tirer profit et étoffer sa palette aussi bien physique que technique. Un retour en forme qui n’a pas échappé à Didier Deschamps, qui a décidé de lui redonner sa chance, après près de seize mois d’absence, sa dernière apparition dans le groupe France remontant à novembre 2019.

S’il n’est pas entré en jeu lors du piètre match nul face à l’Ukraine mercredi dernier, le milieu de terrain raffiné a offert de nombreuses solutions offensives face au Kazakhstan. Aligné sur l’aile gauche, ce dernier a fait parler sa technique, sa vision du jeu et sa qualité de passe pour alimenter Antoine Griezmann et Anthony Martial sur le front de l’attaque. L’ancien Monégasque a remis ça en Bosnie, avec une heure de jeu de qualité et un beau déplacement sur le but de Griezmann, permettant à Rabiot de centrer dans d'excellentes conditions.

Dembélé, un retour qui tombe à pic

Autre revenant, et non des moindres, ayant sauté sur l’occasion de s’illustrer lors de ce rassemblement de mars, Ousmane Dembélé. Absent de la liste de "DD" depuis novembre 2018, notamment en raison d’une succession de blessures et d’un niveau de Dortmund jamais retrouvé, l’ailier virevoltant s’est refait une santé cette saison au FC Barcelone.

Malgré les remous liés à l’éventuel départ de Lionel Messi et l’élection présidentielle finalement remportée par Joan Laporta, l’ancien Rennais enchaîne les belles performances avec les Blaugranas, cumulant neuf buts et quatre passes décisives en 35 matchs toutes compétitions confondues. Après une brève entrée en jeu face à l’Ukraine, Dembélé a brillé face au Kazakhstan, ouvrant le score et multipliant les belles incursions dans le camp adverse. Une prestation qui pourrait bien lui permettre d'accrocher une place dans le groupe France pour l'Euro.

Lire aussi

Rabiot, bien placé derrière le duo Kanté-Pogba

De retour en Bleu depuis le mois de septembre, Adrien Rabiot s’est une nouvelle fois imposé lors de ce rassemblement comme une véritable alternative au double pivot historique du milieu de terrain des Bleus, à savoir la paire Kanté-Pogba. Face à l’Ukraine, le joueur de la Juventus était associé à N’Golo Kanté, livrant une prestation terne et sans relief, à l’image de l’ensemble de l’équipe.

Entré en jeu une demi-heure face au Kazakhstan, le milieu de terrain formé au Paris Saint-Germain a en revanche de nouveau été titularisé face à la Bosnie, cette fois-ci au côté de Paul Pogba. Appuyé par un Antoine Griezmann très mobile et enclin à redescendre très bas, Rabiot a fait une bonne prestation, alliant efficacité dans la récupération et projection vers l’avant. Un dépassement de fonction qui sera d’ailleurs payant, son centre de l’aile gauche étant converti en but par Griezmann.

Vous aimez le sport ? Découvrez le podcast du "club Margotton" où les plus grands athlètes, se livrent au micro de Grégoire Margotton

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Club Margotton, c'est un micro tendu vers l'excellence. Le récit de destins hors du commun. Ils ou elles ont enflammé des stades, repoussé leurs limites... Athlètes, entraîneurs, dirigeants, leurs parcours nous a fait vibrer et ils ont un peu changé nos vies. Ces femmes et ces hommes, pas comme les autres, se livrent au micro de Grégoire Margotton.

Sur le même sujet

Lire et commenter