Argentine : qualifié de "laid", Tévez gagne son procès contre une émission télé

SPORT
PROCÉS - Moqué dans une vidéo diffusée en 2011, l’ancien attaquant de la Juventus Turin Carlos Tévez a remporté son procès contre une émission de télévision argentine.

"Carlitos feo". Autrement dit, "Carlitos le laid". Pour avoir affublé Carlos Tévez de ce qualificatif peu envieux, Roberto Pettinato va devoir payer. En effet, la star du football argentin a remporté un procès contre le producteur d’un programme de télévision qui l’avait tourné en dérision. L’actuel attaquant de Boca Juniors percevra 200.000 pesos (près de 12.000 euros) de dommages et intérêts pour cette vidéo intitulée "Carlitos le laid" où il apparaît sous forme d'une petite figurine aux dents tordues et aux expressions maladroites et grossières.

Victime d’accidents domestiques dans son enfance

Diffusé en 2011, le programme télévisé produit par Roberto Pettinato se moque également des habitants de  Fort Apache, un quartier populaire et sensible non loin de Buenos Aires, où l'attaquant est né et dont il tire son surnom "L'Apache". La partie civile avait également réclamé une compensation pour l’ensemble des habitants de Fuerte Apache, mais le tribunal a rejeté cette demande. Malgré la décision, la vidéo était encore en ligne mardi sur les principaux portails d'information argentins, et les plateformes de partage de vidéos sur la toile.

Agé de 32 ans, l’international argentin (88 sélections, 13 buts), passé notamment par West Ham, Manchester United, Manchester City et la Juventus Turin a été victime de deux accidents domestiques durant une enfance difficile. Agé de 5 ans, "Carlitos" avait reçu accidentellement de l’eau bouillante sur le visage. Accident dont il porte encore aujourd’hui  les stigmates comme en témoigne cette grande cicatrice qui va de son oreille à sa poitrine. Sept ans plus tard, c’est sa propre sœur qui lui envoyait une balançoire en pleine figure, lui fracassant les dents au passage. "J'ai le corps que j'ai et je ne veux pas en changer, même pour tout l'or du monde", confiait Tévez une fois devenu célèbre. Si la vie ne lui a pas toujours souri dans son enfance, "El Apache" peut être fier d'une carrière footballistique qui doit plus à son talent qu’à la chance.

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter