Athlétisme : l'ancien président Lamine Diack démissionne du CIO

Athlétisme : l'ancien président Lamine Diack démissionne du CIO

DirectLCI
SCANDALE - Mis en examen pour corruption notamment, le Sénégalais Lamine Diack, ancien président de la fédération internationale d'athlétisme, a annoncé qu'il démissionnait du comité olympique, dont il était également membre.

Après le séisme, les répliques. Depuis lundi et la divulgation d'un rapport accablant de l'Agence mondiale antidopage, Lamine Diack, président de la fédération internationale d'athlétisme (IAAF), est en plein cœur du scandale qui bouleverse le monde de sport. Mis en examen pour corruption passive et blanchiment aggravé, le Sénégalais, 82 ans, a démissionné du Comité international olympique (CIO), dont il était membre honoraire.

Suspendu la veille par le CIO

Diack avait été suspendu provisoirement par l'organisation, mardi. Ce qui l'a poussé à quitter son poste, indique le CIO. Il y était entré en 1999 au titre de président de l'IAAF, poste duquel il a démissionné en août. Atteint par la limite d'âge, il en était devenu en 2013, à 80 ans, membre honoraire.

EN SAVOIR + 
>> "Tous ces gens ont profité du sport depuis 30 ans", nous dit un spécialiste
>> 5 dates pour tout comprendre de cette affaire

Selon le rapport de l'AMA, l'ex-président aurait abusé d'athlètes soupçonnés de dopage, en les faisant chanter en échange de son silence. Le Sénégalais avait ainsi élaboré tout un système piloté par lui-même et ses proches, lequel aurait notamment permis à de nombreux athlètes russes de participer aux Jeux olympiques de Londres en 2012 malgré un dopage avéré.

Plus d'articles

Sur le même sujet