Athlétisme : les JO de Londres "sabotés" par le dopage et la corruption

Athlétisme : les JO de Londres "sabotés" par le dopage et la corruption

DirectLCI
SCANDALE - Quelques jours après la mise en examen de l'ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme Lamine Diack, l'agence mondiale antidopage a rendu ce lundi un rapport accablant. Notamment pour la Russie, dont plusieurs athlètes été dopés lors des JO 2012 et auraient acheté le silence des instances.

Bas les masques ! Depuis mercredi, et la mise en examen de quatre personnes par la justice française pour corruption, dont l'ancien président de la Fédération internationale, le Sénégalais Lamine Diack , le monde de l'athlétisme attendait en tremblant la publication ce lundi du rapport de l'Agence mondiale antidopage (AMA). Et effectivement, l'instance a rendu publiques des révélations fracassantes sur un vaste système de pots vins versés à des dirigeants afin qu'ils ferment les yeux sur des cas de dopage, notamment dans les rangs russes.

D'autres pays et d'autres sports 

L'AMA affirme même que les Jeux olympiques de Londres en 2012 ont été littéralement "sabotés" par la présence d'athlètes dopés. Ainsi, l'Agence, qui n'a pas de pouvoirs exécutifs, recommande la suspension à vie de cinq athlètes russes (dont la championne olympique sur 800 mètres Mariya Savinova) et la non-participation du pays (arrivé 4e nation au rang des médailles en 2012) aux JO de Rio l'été prochain. L'AMA estime par ailleurs que ces pratiques "n'auraient pu exister" sans l'assentiment du gouvernement russe. L'instance ajoute enfin que cette affaire de corruption et de dopage organisé concerne d'autres pays et d'autres sports...

À LIRE AUSSI
>>  Blatter, Diack... "Tous ces gens ont profité du sport depuis 30 ans"
>>  Quelles conséquences sportives pour Benzema ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter