Attentats de Paris : Alberto Contador ne fera plus le Pistolero

Attentats de Paris : Alberto Contador ne fera plus le Pistolero

DirectLCI
CYCLISME - Son geste de mimer un tir de pistolet était devenu sa signature. Mais l'Espagnol Alberto Contador se dit prêt à arrêter pour ne pas que la signification soit déformée, au lendemain des attentats. En particulier sur les routes françaises.

Alberto Contador va ranger son pistolet. Double vainqueur du Tour de France (2007, 2009), l'Espagnol était connu pour son geste caractéristique, au moment de passer la ligne d'arrivée en tête ou de monter sur les podiums lors des remises des bouquets : l'index droit pointé vers devant, le pouce relevé, et ce mime d'un tir au loin. Manière de signifier que le Pistolero (littéralement, le Tireur), surnom qu'il avait gagné au gré de ses victoires, avait encore touché sa cible.

"Rien à voir avec un tir ou une quelconque violence"

Ce geste anodin pourrait cependant être mal perçu dans le contexte actuel, suite aux attentats de Paris du 13 novembre dernier qui ont causé la mort d'au moins 130 personnes. C'est du moins ce qu'estime le coureur. 'La signification de cette célébration n'a rien à voir avec un tir ou une quelconque violence, assure-t-il au Huffington Post . C'est juste pour montrer la victoire au public. Mais si certaines personnes peuvent être offensées par cela, pas de problèmes, je ne le ferai plus.''

En particulier sur les routes du Tour de France, que le Madrilène (32 ans) s'apprête à courir pour la dernière fois l'été prochain, avant de ranger son vélo à la fin de la saison 2016. Après avoir beaucoup de victoires à fêter, espère-t-il. Avec ou sans pistolet.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter