Incidents Nice-Marseille : "Avec cette agression, une ligne rouge a été dépassée", regrette Roxana Maracineanu

Incidents Nice-Marseille : "Avec cette agression, une ligne rouge a été dépassée", regrette Roxana Maracineanu

RÉACTION - Sur LCI, la ministre des Sports regrette les incidents survenus en marge du match Nice Marseille. Elle prend la défense des joueurs, estimant qu'il est compréhensible de ne pas avoir envie de revenir sur le terrain.

"La responsabilité est du côté des supporters". Invitée à réagir ce lundi aux incidents qui ont émaillé la rencontre entre Nice et Marseille dimanche soir, Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports, a vilipendé l'attitude de ceux qui, dans les tribunes du stade, s'en sont pris aux joueurs.

"On a vécu des mois sans supporters, c'est regrettable de recommencer comme ça", a estimé la ministre. Et d'ajouter : "Je ne vois pas pourquoi ils en viennent à jeter des bouteilles pleines d'eau dans la tête des joueurs. Chacun doit rester à sa place ; les supporters, c'est en tribune. Les joueurs, eux, doivent être défendus autant que possible dans leur intégrité physique."

Toute l'info sur

Nice-Marseille, le match de la honte

Lire aussi

"Ne pas en arriver à ce que les joueurs doivent se défendre"

Concernant l'attitude de certains joueurs, notamment Dimitri Payet qui a renvoyé la bouteille dans le kop après l'avoir reçu dans le dos, la ministre prend fait et cause en sa faveur : "Il ne faut pas en arriver à ce que les joueurs doivent se défendre sur un terrain de football contre des supporters. Il ne faut pas se poser la question de savoir s'il a relancé la bouteille. Moi aussi, vous aussi, si on se prend une bouteille dans la tête, le premier réflexe, c’est de rejeter la bouteille."

"La question qu'il faut se poser c'est : comment on en arrive là ? (…) Y a-t-il suffisamment de sécurité mise en place par le club qui reçoit ? Ont-ils contrôlé suffisamment les entrées ? (…) Il ne faut pas rejeter la faute sur ceux qui sont sur le terrain et qui se font attaquer", a par ailleurs déclaré la ministre. "Bien sûr que ce match ne doit pas reprendre. (…) Une enquête de la Ligue est ouverte, mais dès que les joueurs ne se sentent pas en sécurité, c'est normal qu'ils réagissent et qu'ils ne veuillent pas retourner sur le terrain. (…) Avec cette agression, une ligne rouge a été dépassée."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Texas : trois enfants abandonnés dans une "maison de l'horreur" avec le cadavre de leur frère

Le permis à points est-il sans effet sur la mortalité routière ?

Ces propositions qu'Eric Zemmour emprunte au programme 2017 de François Fillon

EN DIRECT - Nouveaux cas, hospitalisations... Les indicateurs du Covid-19 encore en hausse

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.