Basket : Isabelle Yacoubou poussée hors de Chine, ses ex-partenaires en camp militaire

Basket : Isabelle Yacoubou poussée hors de Chine, ses ex-partenaires en camp militaire

POLEMIQUE - C'est l'une des histoires qui fait froid dans le dos. Ce vendredi, Isabelle Yacoubou a annoncé avoir signé à Schio, en Italie, l'internationale française expliquant que son club chinois d'Heilongjiang a été exclu du championnat et que ses désormais ex-partenaires chinoises ont envoyées dans un camp militaire.

L'aventure chinoise a donc pris fin pour Isabelle Yacoubou. Sur son blog hébergé par le Huffington Post, la joueuse de basket française a affirmé ce vendredi avoir "signé pour le reste de la saison avec le club de Schio en Italie." La vice-championne olympique en explique les raisons et annonce notamment que son équipe, le club d'Heilongjiang pour lequel elle avait quitté Fenerbahce il y a trois mois, a "été suspendue du championnat féminin chinois."

Et Yacoubou de relater comment sa désormais ancienne équipe s'est attirée les foudres des instances chinoises. Lors d'un match disputé il y a quelques jours, le club, s'estimant défavorisé par l'arbitrage, avait refusé de jouer une prolongation contre celui de Bayi, issu de l'armée chinoise. En toute fin de match, Heilongjiang menait notamment de deux points quand il a été lésé selon l'internationale tricolore, alors sur le banc.

"En tant qu'étrangère, j'ai dû plier bagage"

"Il reste toutefois 0,6 seconde à jouer (...) La pivot adverse reçoit la balle, la contrôle et prend un shoot près de l'arceau qui rentre. Les arbitres valident son panier. Nouvelle égalité. Le problème est que cette séquence de jeu était impossible à réaliser en un laps de temps aussi court", jure la championne d'Europe 2009. Le club conteste alors ce qu'il vient de se passer mais les arbitres "perdent patience et nous ordonnent de jouer la prolongation ou de déclarer forfait." Heilongjiang choisira, à son grand dam, de ne pas reprendre. 

"Notre club a posé un recours avec ses images à l'appui. Non seulement notre requête n'a pas été examinée mais la Ligue a unilatéralement pris la décision de nous bannir du championnat pour le reste de la saison. Notre coach a été suspendu deux ans. Mes coéquipières ont, elles, été sanctionnées sous la forme d'un séjour en camp militaire pour une durée indéterminée", révèle Isabelle Yacoubou. "En tant qu'étrangère, j'ai dû plier bagage, assure-t-elle également. Quarante-huit heures plus tard, j'étais revenue en Europe." Sacrée histoire...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : l'Afrique du Sud devrait rapidement passer les 10.000 contaminations quotidiennes

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

Covid-19 : de l'école primaire au collège, les changements attendus à partir de ce lundi

VIDÉO - Manche : quand les Anglais assistent, consternés, à l'arrivée de centaines de migrants sur leurs côtes

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.