Ben Arfa, Larissa Riquelme, Vampeta... ce que vous avez raté ce mercredi matin

Ben Arfa, Larissa Riquelme, Vampeta... ce que vous avez raté ce mercredi matin

DirectLCI
SPORT - C'est la mi-temps. Peut-être, comme la bande à Neymar, avez-vous décidé de manger une banane pour le dessert. Figurez-vous que vous n'êtes pas le/la seul(e). Larissa Riquelme, la bombe latino en a fait autant. Le trublion du foot français, Hatem Ben Arfa, va vous montrez qu'on peut très bien s'engueuler avec son boss et passer l'éponge... Voici les cinq infos sport que metronews a déniché pour vous.
  • En fait, tout va bien pour Hatem Ben Arfa. Le milieu de terrain de Newcastle n'est pas persona non grata du côté de St James Park. Même s'il n'a pas été retenu dans le groupe pour affronter Arsenal lundi, il a fait savoir sur son compte Instagram que tout allait pour le mieux, contrairement aux rumeurs qui faisaient état de clashes en série avec le coach des Magpies, Alan Pardew . On vous laisse apprécier la maîtrise de l'ancien Marseillais de la langue de Shakespeare : "The manager didnt pick me in the group to go in london for the game against arsenal but it s not problème."
  • Qui a dit  "Hulk ? Juste un bourrin qui frappe fort" ? L'auteur de cette saillie, se nomme Vampeta. Vous vous souvenez, le milieu défensif passé furtivement par le PSG en 2001, qui tuait le temps à la Favela Chic le dimanche soir. Dans le dernier So Foot, en kiosque ce mercredi et consacré au Mondial brésilien, l'international auriverde (39 matches quand même!), qui avait défrayé la chronique en posant nu pour un magazine gay brésilien, passe en revue la jeune génération de la Seleçao. Et personne ne trouve grâce à ses yeux. Un petit exemple pour la route : "Depuis [Kaka et Roberto Carlos], on n'a plus rien. Neymar ? Et encore. Il est encore très loin de Messi, Cristiano Ronaldo, Ribéry et Rooney"...
     
  • Pour racheter les Clippers, y'a du monde sur la corde à linge. Magic Johnson fait partie des candidats au rachat de la franchise californienne qui appartient toujours à Don Sterling. Floyd Mayweather se verrait bien lui aussi à la tête des Clippers. Le boxeur, assidu supporter des Lakers ET des Clippers, aimerait créer un partenariat avec le président de Mayweather Promotion Leornard Ellerbe, son gérant Al Haymon ainsi qu’avec le président de Golden Boy Promotions, Richard Schaefer... Sauf que, sur le site de Forbes (dont il occupe la 973e place du classement des millliardaires avec une fortune estimée à 2 milliards) Don Sterling a rappelé qu'en dépit de sa suspension à vie , il n'est pas vendeur...
     
  • Larissa Riquelme, la bombe qui donne du piquant a la banane. La bimbo paraguayenne, rendue célèbre pour avoir supporté de façon très "dévêtue" l'Albiroja durant le Mondial 2010, a apporté son soutien au mouvement initié par Neymar à la suite du jet de banane de Dani Alvès en plein match du FC Barcelone. A sa manière... et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça ne mange pas de pain.
     
  • Les pompoms girls de Crystal Palace "love it". Dans le même style que leurs collègues des Miami Dolphins, les cheerleaders de Crystal Palace, le club anglais du milieu de tableau de la Premier League, ont dévoilé quelques extraits de leur vidéo/lipdub de la chanson "I Love It" qui sera diffusée en intégralité samedi soir.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter