Bertrand Roiné, le plus français de l'équipe de hand du Qatar

Bertrand Roiné, le plus français de l'équipe de hand du Qatar

FINALE - Parmi la colonie d'étrangers qui composent la sélection qatarie figure Bertrand Roiné, champion du monde 2011 avec les Bleus. L'ancien joueur de Chambéry, 33 ans, qui affronte ses anciens coéquipiers, jure que son choix n'est pas motivé par l'argent.

Deux Cubains, un Espagnol, quelques Tunisiens et Slaves, un Egyptien... et un Français. L'émirat du Qatar a fait ces derniers mois de sa sélection nationale une Tour de Babel, où les différentes nationalités cohabitent à la faveur d'un passeport de quelques mois ou de quelques années, pour certains. ''Ce n'est pas la manière dont j'aurais voulu faire mon équipe, mais le Qatar n'a pas les mêmes problèmes que nous et devait faire vite'', a estimé Claude Onesta. Le sélectionneur français pourrait retrouver un ancien protégé : Bertrand Roiné (33 ans), champion du monde 2011 avec les Bleus, et désormais arrière gauche du Qatar.

''Je savais que ce serait compliqué de revenir en équipe de France, mais jouer des matches internationaux restait ma priorité'', justifiait en 2013 celui qui a tenté l'aventure orientale un an plus tôt, à la fin de son contrat avec Chambéry. Contacté par l'entraîneur espagnol Valero Rivera, Roiné participe à un premier stage. ''Et après une semaine, j’ai dit OK'', sourit-il, heureux de disputer à nouveau des matches internationaux. Depuis, la sélection qatarienne s'est sérieusement étoffée, a remporté les Championnats d'Asie 2014, et fait même figure de sérieux adversaire, selon Jérôme Fernandez.

Bertrand Roiné aura-t-il à nouveau "la gorge nouée" ?

Côté sportif, le défi est en passe d'être gagné. Question porte-monnaie, Roiné a un salaire confortable dans son club (les meilleurs émargent à 30.000 euros mensuels), est indemnisé pour chaque jour passé en sélection (une prime de 200.000 euros est aussi prévue en cas de titre, révèle L'Equipe), mais promet ''ne pas avoir touché un centime pour changer de nationalité''.

EN DIRECT >> Suivez avec nous la finale France - Qatar

Reste l'éthique. Onesta et ses joueurs sont assez peu diserts sur le sujet. ''C'est certain que ça doit le changer au niveau de la vie du groupe par rapport à ce qu'on a connu à Chambéry'', plaisante Guillaume Joli, son ancien coéquipier en club. ''C'est une aventure mais aussi un choix familial, avec la possibilité de se mettre à l'abri financièrement, de bénéficier d'avantages comme le fait que ses enfants apprennent l'anglais. Je pense qu'il est heureux, c'est le principal, et on respecte tous sa décision'' promet Xavier Barachet, qui l'a aussi côtoyé en Savoie.

Ce dimanche, on scrutera donc la réaction du Français, qui admettait ''avoir eu la gorge nouée'' en entendant La Marseillaise lors de son match face aux Bleus il y a un an, tandis que lui avait récité par cœur l'hymne qatarien. Mais en parvenant à se hisser jusqu'à ce stade avec sa nouvelle sélection, Bertrand Roiné a déjà réussi son pari.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire, comment en sommes-nous arrivés là ?

Isolement des patients Covid : "Il faut arrêter de contraindre les libertés", estime le Pr Juvin

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

VIDÉO - "Ça va... plus ou moins" : miraculé, Romain Grosjean donne de ses nouvelles

Producteur tabassé : le policier soupçonné d'avoir lancé la grenade lacrymogène placé sous contrôle judiciaire

Lire et commenter