Bosnie-France : dans le flou en club, Paul Pogba reste indispensable en Bleu

Bosnie-France : dans le flou en club, Paul Pogba reste indispensable en Bleu

HOMME DE BASE - Freiné par des blessures cette saison avec Manchester United, Paul Pogba a fait son retour à l'entraînement ces dernières semaines, revenant progressivement à la compétition. Remplaçant face à l'Ukraine, Pogba a convaincu dimanche face au Kazakhstan (2-0), prouvant une nouvelle fois qu'il était l'un des cadres des Bleus.

Il est incontestablement un des hommes de base de Didier Deschamps. Depuis la prise de fonction de ce dernier, Paul Pogba fait partie, avec Hugo Lloris, Raphaël Varane ou encore Antoine Griezmann, du socle constitué par le sélectionneur des Bleus. Sa présence dans le groupe France, lorsqu’il est apte à jouer, n’a jamais fait aucun doute, aussi bien dans la tête du sélectionneur que dans l’esprit des supporters français.

Car dans les grands rendez-vous, "La Pioche" a toujours su répondre présent, en témoigne sa Coupe du monde XXL lors du sacre des joueurs tricolores en 2018. Et malgré une saison compliquée, tronquée par plusieurs blessures, la confiance de Deschamps en Pogba est intacte, le milieu de terrain de Manchester United endossant plusieurs casquettes sous la houlette de "DD", aussi bien sur le terrain qu’en dehors.

L'âme créatrice de l'entrejeu

Tout d’abord celle de leader technique, âme créatrice du milieu des Bleus, en compagnie d’Antoine Griezmann. En 77 sélections, toutes sous la houlette de Deschamps, Pogba a inscrit dix buts et délivré huit passes décisives mais s’est surtout imposé comme la rampe de lancement de la tactique, pragmatique à défaut d’être spectaculaire, du coach des Bleus. Et ce malgré une concurrence féroce à son poste, de Tolisso à Rabiot en passant par Ndombele ou encore Moussa Sissoko.

Un rendement et des performances de très haut niveau en équipe de France qui contrastent avec celles effectuées sous le maillot de Manchester United, et qui sont directement liées à sa relation forte avec Didier Deschamps, comme il l’a confié à "Téléfoot" ce dimanche : "Il a toujours voulu que je fasse plus à l'entraînement et en match. Il a toujours été franc avec moi. Que je fasse des bons ou des mauvais matches, il me le dit. C'est une relation honnête et franche."

Un retour encourageant

Discret lors de son entrée en jeu face à l’Ukraine mercredi dernier (1-1), le joueur formé au Havre, à court de forme, a montré un autre visage face au Kazakhstan. Au milieu du marasme bleu, le milieu de terrain a montré la voie à ses coéquipiers, sa passe pour Anthony Martial transperçant l’équipe kazakhe et contribuant grandement à l’ouverture du score d’Ousmane Dembélé en première période, tout comme son duel sur corner avec Maliy, qui a marqué contre son camp.

Au sortir de la rencontre face au Kazakhstan dimanche (2-0), Pogba s’est contenté de cette victoire 2-0 : "Il fallait faire le job, on l'a fait. Le résultat est positif contre une équipe qui n'a rien lâché. Ils ont bien joué, on a réussi à marquer deux buts, leur gardien a fait un gros match. Le résultat est là donc on est contents. Je me sens bien, je reviens de blessure, j’ai eu 60 minutes aujourd’hui donc je suis content."

Lire aussi

Paul, le "grand frère"

Outre son rayonnement au milieu de terrain, Paul Pogba est également précieux au sein du vestiaire de l’équipe de France. Du haut de ses 28 ans, l’ancien de la Juventus fait également office de relai entre les anciens et la jeune génération, comme par exemple avec Ousmane Dembélé. En témoigne sa déclaration après la victoire en terre kazakhe : "On sait que Dembélé peut très bien jouer. Je le prends sous mon aile pour le booster et le motiver, on est très contents de son but aujourd'hui."

Ce mercredi à Sarajevo face à la Bosnie, Paul Pogba devrait de nouveau être au rendez-vous au coup d’envoi, vraisemblablement au côté d’Adrien Rabiot dans l’entrejeu. Une nouvelle occasion pour le numéro 6 des Bleus de montrer qu’il est bel et bien le patron du milieu chez les Bleus, avant de briller lors de l’Euro-2021 en juin prochain, comme il sait si bien le faire.

Vous aimez le sport ? Découvrez le podcast du "club Margotton" où les plus grands athlètes, se livrent au micro de Grégoire Margotton

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Club Margotton, c'est un micro tendu vers l'excellence. Le récit de destins hors du commun. Ils ou elles ont enflammé des stades, repoussé leurs limites... Athlètes, entraîneurs, dirigeants, leurs parcours nous a fait vibrer et ils ont un peu changé nos vies. Ces femmes et ces hommes, pas comme les autres, se livrent au micro de Grégoire Margotton.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Les vaccins Pfizer ont-ils plus d'effets indésirables qu'AstraZeneca ?

Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

Déconfinement : les pistes du gouvernement

La comédienne britannique Helen McCrory ("Harry Potter", "Peaky Blinders") est décédée à l’âge de 52 ans

Mort de l'ancien ministre Eric Raoult à 65 ans

Lire et commenter