Boxe - 5 choses à savoir sur Tyson Fury, le nouveau champion du monde des lourds

Boxe - 5 choses à savoir sur Tyson Fury, le nouveau champion du monde des lourds

DirectLCI
BIG MAN - Tyson Fury a mis fin au règne, sur la catégorie des poids lourds, de Vladimir Klitschko, samedi soir à Düsseldorf. Personnage atypique aux poings ravageurs, ce géant de 2,06 mètres est le roi des pitreries et autres sorties déjantées.

Fury pousse la chansonnette

Après avoir mis fin au règne de Vladimir Klitschko, Tyson Fury a massacré Aerosmith. Non, l’Anglais n’a pas combattu à deux reprises samedi soir, il a juste repris la chanson “I don’t want to miss a thing” du groupe anglais en hommage à sa femme. Devant le regard médusé de l’Ukrainien, le nouveau champion des poids lourds de 27 ans a semblé le plus heureux des hommes au moment de faire étalage de ses talents de chanteur. Et si Tyson Fury était la nouvelle star que les télévisions du monde entier recherchaient ?

Hommage à “Iron Mike”

Si Tyson Fury porte ce prénom, c’est évidemment en référence au célèbre boxeur Mike Tyson. Le Britannique a grandi pendant les exploits de l’Américain aux 50 victoires (dont 44 par KO) en 58 combats. Son oncle a même entraîné la terreur des rings dans les années 1980-1990. Avec l’acquisition des titres WBA/IBF/WBO des poids lourds samedi aux dépens de Vladimir Klitschko, Fury est dans les pas de son glorieux prédécesseur.

Fan de Batman

Le 23 septembre dernier, lors de la conférence de presse organisée avant le combat face à Klitschko, le Britannique s’était présenté grimé en Batman après une bagarre factice avec un complice déguisé en Joker. Le tout devant le regard très circonspect de l’Ukrainien qui l’avait traité "clown" en retour et invité à "consulter". Tyson Fury dans le prochain casting de Zach Snyder.

Le “roi des Gitans”

"T'as combattu un tas de paysans, de Pologne ou d'ailleurs, mais jamais le roi des gitans", glissait Fury à son rival avant le combat. Car s’il y a bien quelque chose qui fait la fierté du Britannique c’est son identité. "Je suis un gitan, ça signifie que je ne refuse jamais la bagarre, expliquait-il à The Independent en 2011. Attention, pas avec un gros abruti sur un terrain vague. Des gars bourrés qui te provoquent en balançant les poings, j'aurais adoré en étaler quelques-uns dans nos rassemblements"."Appartenir à cette communauté, c'est indélébile. C'est ma vie, c'est ce que je suis et même richissime j'habiterais toujours dans une caravane”, assurait le boxeur.

Tyson Fury, expert en punchlines

Tous les boxeurs en ont pris pour leur grade. Avant le combat contre l’Ukrainien, il n’hésitait pas à lui dire : "tu es vieux, j'ai hâte de te mettre KO. Je suis aussi certain de gagner que d'enfiler correctement mes chaussons le matin. Ca va se passer comme ça: simplement, avec un unique KO". De son compatriote, David Haye, qui remontera bientôt sur les rings : “"une starlette sans aucune classe, une diva". Et que pense-t-il de David Price : "une merde, un petit con de Liverpool, un abruti fini, une escroquerie". Sympa.

À LIRE AUSSI >> Tyson Fury met fin au règne de Vladimir Klitschko

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter