Boxe : Vladimir Klitschko terrasse Alex Leapai et garde son titre

Boxe : Vladimir Klitschko terrasse Alex Leapai et garde son titre

DirectLCI
CHAMPION DU MONDE - Vladimir Klitschko n'a pas fait de sentiments, samedi, au moment de terrasser son challenger, Alex Leapai. Avec son frère, Vitali, dans le coin, l’Ukrainien a conservé ses titres WBA-IBF-WBO des poids lourds et a dédié cette victoire, sa 62e, à son pays.

Le plan s'est déroulé sans accroc. Comme prévu, samedi à Oberhausen, l’Ukrainien Vladimir Klitschko a conservé ses titres WBA-IBF-WBO des poids lourds en battant "le Rocky d'Australie", Alex Leapai par K.O. Martelé de jabs du gauche et de directs du droit, le boxeur d'origine samoane n'a pas tenu au-delà de la 5e reprise d’un combat prévu en douze. Celui que l'on surnomme également "Coeur de Lion" a même été compté jusqu'à 8 dès la 1re reprise, annonciateur d'une soirée qui s'est révélée bien compliquée.

L'Ukraine dans la tête


A 38 ans, Klitschko, dont c’était le 25e combat pour un titre mondial, a inscrit sa 62e victoire, la 53e avant la limite, d’un palmarès entaché de trois défaites. “Ce n’était pas facile car ma tête était en Ukraine. Ce qui se passe dans mon pays concerne le monde entier", avait déclaré l’ex-champion dont l’épouse Natalia, vêtue d’une robe aux couleurs nationales, a chanté l’hymne.”, a déclaré après sa victoire le champion, ceint dans le drapeau national, en référence à la crise séparatiste qui secoue son pays.

“J’espère que les politiciens de mon pays trouveront une solution pacifique. Je suis fier de mon peuple”, a ajouté le maître de la catégorie-reine, remerciant le public d’Oberhausen où l’on pouvait voir des dizaines de drapeaux ukrainiens. Vladimir avait dans son coin son frère aîné Vitali, ex-détenteur du titre WBC désormais engagé dans la politique ukrainienne.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter