Football : malgré la pandémie, le Brésil confirme qu’il organisera la Copa América

Football : malgré la pandémie, le Brésil confirme qu’il organisera la Copa América

ÉVÉNEMENTS SPORTIFS - Le Brésil donnera le 13 juin prochain le coup d'envoi de la Copa América, après les désistements de la Colombie et de l'Argentine d'organiser la compétition de football en raison de la pandémie de coronavirus.

L'édition 2021 de la Copa América aura bien lieu. Le président Jair Bolsonaro et son chef de cabinet ont confirmé ce mardi que le Brésil organisera la compétition de football, dont le coup d'envoi sera donné le 13 juin. "Le Brésil accueillera la Copa América", a déclaré Jair Bolsonaro, assurant qu'au moins quatre des 27 Etats du pays étaient prêts à accueillir des rencontres. Son chef de cabinet Luiz Eduardo Ramos, qui avait semé un doute lundi affirmant que rien n'était encore décidé, a tweeté : "Confirmé : la Copa  América aura lieu au Brésil".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Luiz Eduardo Ramos a ensuite précisé que les rencontres seront disputées dans les Etats de Rio de Janeiro, du Mato Grosso, de Goias et du District fédéral, celui de la capitale Brasilia.

Le Brésil sera donc le pays hôte de la compétition, après les désistements de la Colombie et de l'Argentine pour raisons sanitaires. Toutefois, au moins cinq gouverneurs avaient immédiatement refusé d'accueillir des matches pour raisons sanitaires. Celui de Sao Paulo, Joao Doria, farouche opposant du président Bolsonaro, avait déclaré lundi qu'il ne s'y opposerait pas avant de faire mardi marche arrière.

Depuis la Coupe du monde organisée en 2014, de nombreux stades flambant neuf appartiennent aujourd'hui à des clubs, des municipalités, ou à des Etats. "C'est une vraie folie d'organiser un tel événement ici", a affirmé l'épidémiologiste José David Urbaez, du Centre d'Infectiologie de Brasilia. "Les pires phases (de la pandémie au Brésil) en 2020 étaient trois à quatre fois moins importantes que ce que nous voyons aujourd'hui. Nous avons cette fausse impression que les choses se sont améliorées. La réalité est que nous sommes toujours dans une phase terrible de propagation très rapide", a-t-il déclaré.

Le Brésil est le deuxième pays le plus endeuillé au monde par la pandémie de Covid-19, avec plus de 465.000 morts. Son peuple a connu une deuxième vague particulièrement meurtrière, le nombre de décès passant de 200.000 à 400.000 de janvier à avril.  À ce jour, 21% des Brésiliens ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 et 11% ont été totalement immunisés.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Même infraction, même sanction" : après la gifle d'Emmanuel Macron, les policiers montent au créneau

Variant Delta : "épée de Damoclès" au-dessus de l’embellie sanitaire en France

Covid-19 : les contaminations repartent à la hausse au Royaume-Uni, la faute au vaccin AstraZeneca ?

Euro : le calendrier détaillé des retransmissions TV de tous les matchs

Covid-19 : ce que l'on sait du cluster de variant Delta détecté à Strasbourg

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.