Caroline Garcia, l'heure du test

SPORT

TENNIS – Impressionnante depuis le début de l'année, la jeune française (20 ans, 43e joueuse mondiale) pourrait être la surprise du camp tricolore porte d'Auteuil. A condition de franchir l'obstacle Ana Ivanovic mardi, dès le premier tour.

Elle aime à dire qu'elle ne se donne pas de limite. Pourtant, celle de son classement lui en impose une, invariablement. Pas encore tête de série, Caroline Garcia (43e joueuse mondiale) est tombée sur du lourd pour son premier match à Roland-Garros cette année : la Serbe Ana Ivanovic, n° 12 à la WTA et lauréate en 2008.

Un gros match d'entrée que redoutait Cédric Pioline : "C'est le problème de Caroline, estime pour metronews l'ancien champion . Elle est dépendante du tirage au sort." Ce paramètre, la jeune femme, vainqueur de son premier tournoi dernier à Bogota en avril, l'a depuis longtemps intégré. "De toute façon, si tu veux aller en deuxième semaine, il faut battre au moins une ou deux têtes de série", avait-elle expliqué avant le tournoi.

"Elle fait d'excellentes choses" estime Bartoli

Depuis, la n° 2 française sait qu'elle passera son premier test face à Ivanovic, joueuse douée mais irrégulière ces dernières années. A Paris, la Serbe n'a jamais plus dépassé les 8es de finale depuis 2009. "Caroline fait d'excellentes choses cette année et on sait que c'est une très bonne joueuse de terre battue, nous raconte Marion Bartoli qui l'a côtoyée en équipe de France de Fed Cup. Elle peut être la bonne surprise côté français, mais attention au stress."

L'attente, la pression, le public, autant d'éléments avec lesquels devra aussi batailler celle qui a permis aux Bleues de retrouver l'élite mondiale il y a un mois. "Elle a tout de même quelques 'Roland' dans les jambes, rappelle Pioline. Et puis elle a l'insouciance de la jeunesse qui peut lui permettre de passer outre."

Pour Pioline, "elle suit une progression normale, pas celle d'une surdouée"

En 2011, sur un Central en transe, Garcia était déjà passé à quelques points de sortir Maria Sharapova dès le premier tour de Roland-Garrosn, mais avait flanché. Une performance qui avait valu à la jeune fille un tweet d'Andy Murray affirmant qu'il voyait jouer "la future n° 1 mondiale". Depuis, la Parisienne avance à son rythme étape par étape.

"Elle suit une progression normale, pas celle d'une surdouée, estime encore Pioline. Elle a un énorme potentiel, sans doute pour intégrer le top 10, mais tout le monde s'était un peu emballé après son match contre Sharapova. C'était il y a quatre ans, et depuis, il n'a pas intégré les 40 meilleures joueuses mondiales. Il faut remettre les choses en perspective." Un succès face à Ivanovic donnerait ainsi un autre relief à la marche en avant de Caroline Garcia.

Lire et commenter