L'international italien Davide Astori serait mort d'une bradyarythmie

L'international italien Davide Astori serait mort d'une bradyarythmie

CAUSE - Le défenseur italien Davide Astori serait mort d'un ralentissement du coeur, selon les médecins qui ont autopsié le joueur décédé dimanche dernier dans sa chambre d'hôtel à Udine.

Rapidement, on a parlé de causes naturelles. Ce mardi, les médecins en charge de l'autopsie de Davide Astori ont évoqué une bradyarythmie soit un ralentissement du coeur. La dépouille de l'international italien va désormais rejoindre Florence, où les hommages se multiplient avant ses funérailles prévues jeudi. Les examens pratiqués mardi ont révélé "un arrêt cardiaque sans explication macroscopique, vraisemblablement à cause d'une bradyarythmie", rapportent les médias italiens.

Lire aussi

"Ce ne sera que dans deux mois, quand nous aurons les diagnostics définitifs, que l'on pourra dire avec certitude qu'il n'y avait aucune cause décelable ou aucun autre élément de quelque type que ce soit", a ensuite déclaré Antonio de Nicolo, le procureur de la République d'Udine, la ville où le capitaine de la Fiorentina est décédé dans son sommeil, à l'âge de 31 ans, dans la nuit de samedi à dimanche. Son équipe, la Fiorentina, y séjournait en vue de la rencontre prévue dimanche. 

Dès dimanche, le procureur avait parlé d'un probable décès "par arrêt cardio-circulatoire de causes naturelles", ce que semble confirmer l'autopsie. Le Parquet a en tous cas autorisé la remise du corps d'Astori à sa famille. Il laisse derrière lui une petite fille de 2 ans à laquelle Gianluigi Buffon, le capitaine de la sélection italienne, avait adressé des condoléances poignantes

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Covid-19 : 12.580 cas positifs supplémentaires en 24 heures en France

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 500.000 participants à travers la France, selon les organisateurs

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter