Changer l'heure de certains GP, la seule réponse apportée à l'accident de Jules Bianchi ?

Changer l'heure de certains GP, la seule réponse apportée à l'accident de Jules Bianchi ?

POLEMIQUE – Plus de quatre mois après le terrible accident du jeune pilote français au Japon, la fédération internationale de l'automobile a annoncé mardi qu'elle avançait l'heure de départ de cinq GP la saison prochaine pour éviter la nuit tombantes et les intempéries. Une mesure qui paraît bien insuffisante au regard des questions de sécurité soulevée par le drame du pilote français.

C'est vraiment le minimum. Si la Fédération internationale de l'automobile s'est auto dédouanée dans l'accident de Jules Bianchi survenu au Japon le 5 octobre dernier, l'instance affirmant en décembre que le pilote n'avait "pas assez ralenti", elle commence peut-être à tirer les conséquences de ce drame. Tout du moins à minima, puisque la seule mesure que vient de prendre la FIA est d'avancer l'heure de départ des prochains GP de d'Australie (15 mars prochain), de Malaisie (29 mars), de Chine (12 avril), du Japon (27 septembre) et de Russie (11 octobre).

Quid des camions-grues ?

Il s'agit d'éviter que la visibilité soit trop réduite en raison de la nuit tombante ou de conditions météo trop dégradées en fin de journée. A l'image de l'alerte typhon qui a sévi début octobre à Suzuka mais qui n'avait pas convaincu la FIA d'annuler la course de se dérouler sous des pluies diluviennes. "M. Ecclestone a évoqué cette possibilité à cause de l'accident au GP du Japon, a notamment expliquait notamment le week-end dernier Razlane Razali, le directeur du circuit de Sepang. Il y pense aussi pour d'autres Grand Prix si c'est nécessaire."

Ce début de réponse aux problèmes de sécurité soulevés par le drame du jeune français, qui est toujours inconscient à l'hôpital de Nice, semble tout de même insuffisant. Beaucoup de pilotes et d’observateurs estiment en effet que les camions-grues, sur lequel la monoplace de Bianchi est allée s'encastrer, véhicule utilisés pour évacuer les monoplaces accidentées devraient être proscrits du bord des pistes.

EN SAVOIR +
>> L'état de santé de Jules Bianchi "reste inchangé"
>> Les procédures ont été respectées, selon la FIA

 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pavard, Özil, Klopp... les acteurs du foot vent debout contre la Super Ligue

EN DIRECT - Covid-19 : la quarantaine obligatoire mise en place dès samedi

80 gérantes de magasins de lingerie envoient une culotte à Jean Castex

"Rouvrir les terrasses n'est pas un problème", assure Gérald Kierzek

Emmanuel Macron annonce un assouplissement des restrictions de voyage début mai

Lire et commenter