En soutien aux Ouïghours, Antoine Griezmann met fin à son partenariat avec Huawei

En soutien aux Ouïghours, Antoine Griezmann met fin à son partenariat avec Huawei

SOUTIEN - Le footballeur français Antoine Griezmann a annoncé jeudi qu'il mettait "un terme immédiat à (son) partenariat" avec Huawei, soupçonné d'avoir mis en place un système de reconnaissance faciale des Ouïghours, persécutés en Chine.

Dans un message publié sur son compte Instagram, Antoine Griezmann a annoncé jeudi 10 septembre qu'il mettait "un terme immédiat à (son) partenariat" avec Huawei. Le footballeur français invoque des "forts soupçons" sur la participation du géant des télécoms chinois à la surveillance de la minorité musulmane ouïghoure par les autorités chinoises. 

"Suite aux forts soupçons selon lesquels l'entreprise Huawei aurait contribué au développement d'une 'alerte Ouïghour' grâce à un logiciel de reconnaissance faciale, j'annonce que je mets un terme immédiat à mon partenariat me liant à cette société", a écrit l'attaquant de Barcelone et de l'équipe de France, qui avait un contrat d'ambassadeur de la marque depuis 2017. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Antoine Griezmann (@antogriezmann)

Une nouvelle prise de position dans le monde du foot

Le champion du monde 2018 appelle "Huawei à ne pas se contenter de nier ces accusations mais à engager au plus vite des actions concrètes pour condamner cette répression de masse" des Ouïghours "et user de son influence pour contribuer au respect des droits de l'Homme et de la Femme au sein de la société". 

Après l'arrêt historique du match PSG-Basaksehir mardi soir en Ligue des champions suite à des soupçons de racisme du quatrième arbitre, il s'agit d'une nouvelle prise de position forte de la part d'un acteur du monde du football.

Lire aussi

Des entreprises chinoises ont été accusées par le passé d'avoir mis en place des logiciels de reconnaissance faciale permettant de repérer des personnes d'apparence ouïghoure. 

En pleine polémique pour sa proximité avec le gouvernement, Huawei, entreprise chinoise spécialisée dans les nouvelles technologies, a été montré du doigt mardi 8 décembre aux États-Unis pour avoir été impliqué dans des tests d'un tel logiciel de détection, selon le cabinet de recherche IPVM. Un système capable d’envoyer des “alertes ouïghours”, basées sur la reconnaissance faciale.

Mercredi, l'organisation de défense des droits humains Human Rights Watch (HRW), basée aux États-Unis, a affirmé dans un rapport que des musulmans avaient été arrêtés dans la région chinoise du Xinjiang (nord-ouest) après avoir été "signalés" par ce logiciel. 

Le nouvel épisode du podcast CLUB MARGOTTON : Lilian Thuram, la mission d'une vie.

Ecoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Bien sûr, il a été champion du Monde de Football en 1998. Il a porté 142 fois le maillot de l’équipe de France. Un record. Pourtant, très tôt, il a regardé au-delà du ballon rond et su que son statut lui permettrait d’être une voix forte de la lutte contre les discriminations. Aujourd’hui, c’est son combat quotidien. Lilian Thuram écrit, il s’engage et lorsqu’il prend le temps de se confier, c’est de l’émotion à fleur de peau, une belle matière à réflexion.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

EN DIRECT - La pandémie est à un "point critique", les infections croissent de manière exponentielle, avertit l'OMS

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

"Crétin de fils de ..." : Donald Trump s’en prend violemment au chef des républicains au Sénat

Covid-19 : la Chine remet en cause l'efficacité de ses propres vaccins

Lire et commenter