Cleveland sur le toit de la NBA pour la première fois de son histoire

Cleveland sur le toit de la NBA pour la première fois de son histoire

BASKET- Ils l’ont fait ! Pourtant menés 3-1 dans les finales NBA, les Cleveland Cavaliers ont rattrapé leur retard avant de porter l’estocade cette nuit (93-89) à Golden State, champion sortant, au terme du match 7. Les coéquipiers de LeBron James offrent le premier titre de champion à la franchise de l’Ohio.

On les disait condamnés, au pied d'une montagne insurmontable. Et pourtant... Face à Golden State, qui a gravé son nom dans les livres d'histoire en s'octroyant le meilleur bilan sur une saison régulière (73 victoires-9 défaites) au détriment des légendaires Chicago Bulls de Michael Jordan, les Cavaliers ont réussi un authentique exploit après avoir été menés 3-1. Jamais une équipe n'avait remonté un tel handicap à ce stade de la compétition dans l'histoire de la NBA. 

Au fil des rencontres, Cleveland a grignoté son retard avant de le refaire à l’aune du match 7, l’ultime de la série. Sur le parquet des champions en titre, en terrain hostile, la franchise de l’Ohio a une nouvelle fois sorti une performance XXL dans le sillage d’un LeBron James omniprésent (auteur d’un triple-double : 27 points, 11 passes, 11 rebonds) et d’un Kyrie Irving (26 pts), qui a donné le coup de grâce dans la dernière minute de la rencontre en rentrant un shoot à 3 points exceptionnel. 

La fin d’une malédiction

Les "Cavs" prennent leur revanche sur Golden State, qui s’était imposé 4-2 il y a tout juste un an, pour se poser pour la première fois, en 46 ans d'histoire, sur le toit de la NBA. Cette finale restera dans les annales à Cleveland puisque la malédiction a enfin pris fin. Depuis 1964, un titre majeur s'échinait à échapper aux différentes équipes (basket, football américain, baseball) de la ville. Mais LeBron James n’a pas usurpé son surnom : "The Chosen One" (l’Élu).

Son départ avec fracas vers Miami, en 2010, est désormais oublié (des fans avaient brûlé son maillot…) et son titre de MVP des Finales forgent un peu plus sa légende. Celui qui reprend officiellement le titre honorifique de "meilleur joueur du monde" - chipé un temps par son adversaire, Stephen Curry - remporte sa troisième bague de champion après celles glanées sous le maillot de Miami (2012, 2013). Ses larmes en disaient long sur l’énorme pression qui l’escortait. Mais la mission est accomplie pour le môme d'Akron (Ohio), deux ans après son retour à la maison.

A LIRE AUSSI
>> 
NBA : des places vendues plus de 40 000 euros pour Golden State - Cleveland
>> 
NBA - Quand la femme de Stephen Curry dérape sur Twitter
>> 
NBA : Cleveland arrache un match 7 face à Golden State


 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 cas ces dernières 24 heures

"Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

VIDÉO - Victime de violences conjugales, Camille Lellouche se livre dans "Sept à Huit"

VIDÉO - Sur les côtes anglaises, les habitants assistent consternés à l'arrivée de centaines de migrants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.