"Maintenant il va falloir assumer" : Tony Yoka aborde sereinement son premier combat pro

SPORT
DirectLCI
POIDS LOURD - Le médaillé d'or aux dernier Jeux Olympiques de Rio commence une nouvelle carrière, celle de boxeur professionnel. Il porte sur ses épaules tout l'attente du public qui a vibré avec lui l'été dernier et va devoir faire ses preuves, ce vendredi 2 juin au Palais des Sports de Paris, face à Travis Clark, un Américain invaincu jusque-là. Nous avons rencontré le Français après qu'il soit monté sur la balance qui affichait 109 kg.

"J'ai envie de me sentir bien sur le ring et de faire plaisir à tout le monde", explique Tony Yoka dans un calme olympien. Le boxeur n'a jamais caché ses intentions : après la médaille d'or ramenée de Rio, il a le monde des pros et la ceinture de champion du monde des poids lourds en ligne de mire. Il serait alors le premier Français à accomplir l'exploit. 


Mais pour l'heure il fait face à un boxeur expérimenté, Travis Clarck, 38 ans, 101 kg (Tony Yoka est à 109kg) invaincu (12 combats, 12 victoires, 8 K.O.) "J'ai confiance en moi, il ne me fait pas peur. J'ai toujours dit 'si tu as peur de ton adversaire, tu ne montes pas sur le ring'. C'est un boxeur qui est rustre, qui est dur au mal, il a douze victoires, il va falloir rester vigilant et prudent", estime Tony Yoka qui affrontera l'Américain ce vendredi au Dôme de Paris-Palais des Sports.

J'assume mes ambitions, j'ai envie de devenir champion du monde, maintenant il va falloir assumer sur le ringTony Yoka

"Ça fait longtemps que je ne suis pas monté sur le ring (depuis les JO, ndlr), les entraînements ne remplacent pas les combats, j'ai envie de faire plaisir à tout le monde", continue le champion olympique. Après le soutien qu'il a reçu aux JO ainsi que la Team Solide qui a fait rêver les Français, le boxeur se sait attendu : "La pression m'a toujours aidé, je vais avoir envie de montrer à tout le monde que j'ai fait du bon boulot, que je ne suis pas parti aux États-Unis pour rien. J'assume mes ambitions, j'ai envie de devenir champion du monde, mais maintenant il va falloir assumer sur le ring". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter