Comment Cassius Clay est devenu Mohamed Ali

SPORT
LÉGENDAIRE – Ce samedi matin, le monde pleure la mort de l'un de ses plus illustres représentants. Mais avant de forger sa légende, Mohamed Ali s'appelait Cassius Clay. Retour sur un tournant historique, alors que le boxeur n'avait que 22 ans.

Le nom de Mohamed Ali restera gravé dans les livres d'histoire. Il est devenu une icône grâce à ses performances sportives : un poids lourd à la vitesse détonante, matérialisé par une carrière hors-norme avec trois titres de champion du monde, un titre olympique et un bilan quasi immaculé de 61 combats pour 56 victoires, dont 37 par KO, et 5 défaites. Grâce aussi à son éloquence et surtout ses prises de position comme son refus de prendre part à la guerre du Vietnam, dont les raisons sont politiques avant d'être religieuses. 

EN SAVOIR + >> VIDÉO "Aucun Vietcong ne m'a traité de nègre" : Ali en 10 punchlines

Dans les pas de Malcolm X

En 1964, à 22 ans, au lendemain de son titre de champion du monde WBA, il prend son monde à contre-pied en décidant de rejoindre la "Nation de l'Islam" accompagné d'un nouveau nom : Cassius X, en hommage à Malcolm X, le leader de cette organisation politico-religieuse défendant la cause de la communauté afro-américaine, opprimée par le système ségrégationniste qui sévit alors aux Etats-Unis. Un choix qui suscitera la controverse aux Etats-Unis et renforcé lorsqu'il se convertit et prend le patronyme de Mohamed Ali. Si par la suite, sa relation avec le porte-parole du mouvement s'est distendue, il restera fidèle à ses idéaux et à son personnage haut en couleur. Son nouveau nom n'altérant en rien sa verve.

EN SAVOIR + 
>>   Mort de Mohamed Ali : le monde du sport pleure "The Greatest"
>> 
"Le plus grand", Mohamed Ali, est mort à l'âge de 74 ans

La suite est historique et est marquée notamment par le combat du siècle (celui "dans la jungle") contre George Foreman à Kinshasa en 1974, des récompenses à la pelle, au point de faire son entrée au panthéon du sport et d'être considéré comme le plus grand sportif de tous les temps. Malgré son décès, survenue dans la nuit de vendredi à samedi et sa maladie de Parkinson, diagnostiqué il y a 32 ans, Mohamed Ali n'a rien perdu de sa superbe. Après tout, comme il l'affirmait, "Dieu m'a donné la maladie de Parkinson pour me montrer que je n'étais qu'un homme comme les autres, que j'avais des faiblesses, comme tout le monde. C'est tout ce que je suis: un homme." Pas comme les autres quand même. 

EN SAVOIR + >>  VIDEO - Aux Oscars 1977, son "combat" avec Sylvester Stallone
>> La planète people aussi est en larmes

Lire et commenter