Matchs-tests avec du public : les dessous de l'expérimentation pour le retour des supporters

La ministre des Sports était à Lyon ce samedi pour réfléchir à un retour du public dans les stades, sous forme d'expérimentation, à l'image des concerts-test dans la culture. L'Olympique Lyonnais est candidat pour organiser ces futurs matchs tests.

POUR TOI, PUBLIC - À l'instar de ce qu'il se prépare pour la culture, avec des concerts-tests, le monde du sport planche, à titre expérimental, sur un retour progressif des supporters dans les stades et salles. Une expérimentation que va superviser la ministre déléguée aux Sports.

Les enceintes sportives vont peut-être bientôt retrouver leur ferveur. Après avoir fait un pas en avant, en laissant entrevoir un retour des supporters dans les stades le 15 décembre, puis deux pas en arrière, en affirmant finalement qu'il ne se dessinait pas pour le mois de janvier, l'exécutif semble cette fois résolu à aller jusqu'au bout de la réflexion. Sur le modèle des concerts-tests à Marseille et Paris, prévus en mars et avril, si le contexte sanitaire le permet, le monde du sport professionnel, qui vit à huis clos depuis le reconfinement partiel de l'automne, travaille activement en coulisses pour retrouver son public.

Des discussions vont être engagées pour expérimenter le retour progressif des supporters, avec une jauge définie, dans les stades et salles, a annoncé, ce vendredi 19 février, la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu. "Demain (samedi 20 février), je rencontrerai Jean-Michel Aulas pour l'OL, Tony Parker pour l'Asvel et Olivier Ginon pour le LOU Rugby pour qu'on discute ensemble dans ces trois clubs sur ces expérimentations possibles de reprise, comme c'est le cas aujourd'hui pour la culture", a indiqué la première championne du monde de l'histoire de la natation française, invitée de franceinfo

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie

"Un cycle de concertations" engagé

Cette rencontre, à Lyon, où les clubs ont déjà travaillé sur des protocoles renforcés de retour du public, doit initier "un cycle de concertations", précise le ministère des Sports à LCI. Ces protocoles, qui devront être avalisés par la préfecture et l'Agence régionale de Santé (ARS), conviées autour de la table, pourraient par exemple inclure "la possibilité de faire des vaccins, de faire des tests beaucoup plus fortement qu'on ne pouvait le faire avant, la possibilité aussi d'avoir des QR codes pour pouvoir repérer les personnes qui ont été en contact et permettre un isolement (des personnes)", a expliqué Roxana Maracineanu.

"Notre stade a été conçu pour faciliter l'accessibilité avec des postes de contrôles diversifiés. On peut faire en sorte à l'intérieur du stade d'éviter les contacts", a assuré au Progrès le président de l'OL Jean-Michel Aulas, qui doit s'entretenir avec la ministre des Sports. "Nous sommes prêts à investir dans des méthodes de recherche pour faciliter ce retour du public. Nous voulons revenir à la normalité le plus vite possible", a abondé Thierry Sauvage, le directeur général d'OL Groupe. Une nécessité pour remplir enfin ses tribunes, désespérément vides depuis novembre, et éponger les pertes importantes liées à l'absence de billetterie.

Lire aussi

La France ne sera pas le premier pays à examiner le retour gradué du public. Le 22 août dernier, l'Allemagne a mené l'expérience Restart-19. Dans l'enceinte de la Leipzig Arena, 2000 à 4000 spectateurs, soumis à un protocole strict, avaient assisté à un concert puis à un match de handball. Chaque participant, masqué et muni d'un détecteur de position, devait présenter un test négatif au Covid-19 à l'entrée. Grâce à une technologie de ventilation, cette étude avait permis de considérer les risques de transmission "faibles, voire très faibles", selon le rapport de l'université de médecine de Halle. Le 12 décembre dernier, à Barcelone, en Espagne, un concert-test sans distanciation sociale, mais avec test antigénique, port du masque et gel hydroalcoolique, rassemblant quelque 500 spectateurs volontaires, n'avait conclu à aucune contamination.

Une expérimentation plus large envisagée

Des expérimentations auxquelles la France a été attentive, elle qui avait précurseuse pour le retour du public. En juillet dernier, elle avait été le premier pays de l'un des cinq grands championnats à organiser une rencontre de football, PSG-Le Havre, devant 5000 spectateurs. Au rugby, la jauge avait été même dépassée. Mais l'évolution défavorable de la situation sanitaire avait ensuite poussé les autorités à réduire par endroits la jauge maximale à 1000 spectateurs, souvent moins au basket et au handball, en raison de la capacité des salles, avant d'ordonner le huis clos total. Depuis, le sport professionnel ronge son frein.

Le 24 janvier dernier, le JDD révélait que le PSG se montrait intéressé à l'idée d'accueillir un match-test, avec "un public volontaire testé avant et après". Contacté ce vendredi par LCI, le club de la capitale n'a pas encore répondu à nos sollicitations. "À minima, les trois clubs (l'OL, l'Asvel et le LOU) seront impliqués dans les expérimentations, mais il y en aura d'autres", nous fait-on savoir au ministère des Sports. Avec l'objectif, en extérieur ou en intérieur, de remplir à nouveau les tribunes de ferveur. 

Vous aimez le sport ? Alors découvrez le podcast du "club Margotton" où les plus grands athlètes, se livrent au micro de Grégoire Margotton

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Le Club Margotton, c'est un micro tendu vers l'excellence. Le récit de destins hors du commun. Ils ou elles ont enflammé des stades, repoussé leurs limites... Athlètes, entraîneurs, dirigeants, leurs parcours nous a fait vibrer et ils ont un peu changé nos vies. Ces femmes et ces hommes, pas comme les autres, se livrent au micro de Grégoire Margotton.

Des témoignages uniques pour comprendre ces histoires de sport extraordinaires. Un podcast du Groupe TF1.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : au moins 220.000 personnes vaccinées ce samedi en France, annonce Olivier Véran

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

"Le succès attire la rage" : le rappeur The Vivi répond à son éviction de "The Voice" en musique

Comportement, climat, géographie... pourquoi les chiffres du Covid font-ils le yoyo d'une région à une autre ?

Lire et commenter