Coupe Davis : France - Canada aura bien lieu en Guadeloupe

SPORT
POLÉMIQUE - Malgré un coût jugé exorbitant par certains, le premier tour de Coupe Davis face au Canada se déroulera comme prévu à Baie-Mahault en mars prochain assure le ministère des Sports.

Se faire couper l'herbe sous le pied. Alors que l'annonce du maintien ou non de la rencontre de Coupe Davis entre l'équipe de France et celle du Canada devait intervenir lundi et être officialisée par la Guadeloupe, le secrétaire d'Etat aux Sports Thierry Braillard a pris tout le monde de court dimanche soir. Confiant à l'AFP que le premier tour se tiendra bien à Baie-Mahaut (dans l'agglomération de Pointe-à-Pitre) en mars prochain, comme le voulait le nouveau capitaine des Bleus Yannick Noah, M. Braillard semble ainsi avoir mis le nouveau président de la Région Guadeloupe Ary Chalus au pied du mur.

L'Etat s'est engagé à participer financièrement à la rénovation du vélodrome de Baie-Mahault

Ce dernier, élu le 18 décembre dernier, ayant en effet exprimé vendredi des réticences face au coût de l'événement qu'il évalue à 4,5 millions d'euros contre 1,5 million (dont 1 million à la charge de la région) estimé par la Fédération française de tennis. Mais c'est pourtant bien M. Chalus qui paraît avoir emporté son mini-bras de fer avec la FFT et l'Etat, puisque le gouvernement s'est engagé à participer financièrement à la rénovation du vélodrome Amédée-Détraux de Baie-Mahault, site où se dérouleront les matches. Le ministère assure tout de même que la Fédération a revu légèrement à la hausse le cahier des charges de l'organisation de ce premier tour de Coupe Davis mais dans des proportions moindres que celles annoncées par M. Chalus. 

À LIRE AUSSI
>> La Coupe Davis aura-t-elle vraiment lieu en Guadeloupe ?
>> Retrouvez ici toute l'actu sport de 
metronews

Lire et commenter