Coupe Davis : la France au pied du mur (1-2)

Coupe Davis : la France au pied du mur (1-2)

TENNIS - Julien Benneteau et Richard Gasquet ont perdu le double de la finale de la Coupe Davis face à Roger Federer et Stanislas Wawrinka (6-3, 7-5, 6-4) ce samedi après-midi à Lille. La Suisse mène 2-1 avant les simples de dimanche.

La France n'aura pas le droit à l'erreur dimanche lors de la finale de la Coupe Davis. Après la défaite de Julien Benneteau et Richard Gasquet lors du double, face à Roger Federer et Stanislas Wawrinka (6-3, 7-5, 6-4). Un double où rien n'a fonctionné pour les Bleus, puisque dès le petit matin, les Français perdaient Jo-Wilfried Tsonga, forfait et remplacé par Julien Benneteau. 

Un remplacement encore inexpliqué , mais qui n'a que peu perturbé les Bleus. Moins que le niveau de jeu des Suisses. Car si Federer et Wawrinka étaient proches d'en venir aux mains le weekend dernier, ils se sont réconciliés et ce sont les Français qui en ont fait les frais. "Ils ont été exceptionnels tous les deux, à tous les niveaux" expliquait le capitaine Arnaud Clément à la fin de la partie, au micro de France Télévision.

Les Suisses, injouables

Jamais dans le premier set, les Français n'ont paru capables de disputer la victoire à la paire suisse et s'inclinent fort logiquement (6-3). Le deuxième est plus disputé et les Français ont même plusieurs balles de break à 4-3. Mais une fois encore, la puissance de Wawrinka, entrevue vendredi face à Tsonga , ou la précision retrouvée de Federer font la différence (7-5). "Les moments où on n’était pas loin, nous n'avons pas su convertir les occasions" lâchera résigné Arnaud Clément. 

Rapidement, les Suisses feront l'écart dans le troisième set et l'emportent sans trop avoir eu à forcer leur talent, ni à puiser dans leurs réserves physiques (6-4). Les Bleus s'inclinent logiquement et n'auront plus le droit à la défaite dimanche lors des simples. Sinon la Suisse remportera sa première Coupe Davis. Et il y a de quoi se faire du souci face au niveau de jeu affiché par les deux ténors de l'équipe Rouge et blanche. Un état de fait qui n'inquiète par Arnaud Clément : "nous n'avons pas eu de réponse au niveau du jeu opposé aujourd'hui. Mais ce n'est pas maintenant que nous allons lâcher va lâcher."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

Variant Omicron : le vaccin favorise-t-il l'infection au Covid via des "anticorps facilitants" ?

Jean-Michel Blanquer a annoncé le protocole sanitaire de la rentrée... depuis Ibiza

Un patient atteint de pneumothorax s'est-il vu refuser le droit d'être opéré parce qu'il était non-vacciné ?

Un étudiant britannique se retrouve seul à bord d'un vol entre le Royaume-Uni et la Floride

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.