Coupe de France : fin du rêve pour le petit poucet Rumilly-Vallières en demi-finale face à l'AS Monaco (1-5)

Aurélien Tchouaméni, l'un des grands artisans de la victoire monégasque face à Rumilly-Vallières

LOGIQUE RESPECTÉE - Rapidement menés par une valeureuse équipe de Rumilly-Vallières, les Monégasques ont réagi pour finalement s'imposer nettement (1-5) en demi-finale de Coupe de France. Les hommes de Niko Kovac rejoignent le PSG en finale.

Fin du rêve éveillé pour les amateurs de Rumilly-Vallières. Malgré l'ouverture du score précoce (Peuget, 20e), l'équipe de National 2 s'est lourdement incliné sur son terrain contre l'AS Monaco, 3ème de Ligue 1. Mené durant sept petites minutes, le club princier n'a pas tardé à réagir (Bozon csc, 27e) avant de dérouler pour finalement s'imposer largement 1-5. Auteurs d'un parcours irréprochables, les Monégasques rejoignent le PSG, vainqueur la veille de Montpellier (2-2, 6-5 t.a.b), en finale de Coupe de France.

Tombeurs de Toulouse (L2) au tour précédent, les amateurs de Rumilly n'ont pas démérité alors même que le championnat de National est arrêté depuis octobre pour des raisons sanitaires. Ils ont même caressé l'idée d'un exploit, guidés par leur capitaine Alexi Peuget, avant de logiquement prendre l'eau face à la fougue monégasque. Alors qu'il n'avait pas concédé de but lors de ses cinq derniers matchs dans la compétition, le petit poucet a rapidement explosé, rentrant même mené aux vestiaires pour la mi-temps (1-2, Tchouaméni, 32e). 

Une bonne montée en puissance

Les hommes de Niko Kovac ont encore accéléré dans le second acte, s'épargnant toutes nouvelles frayeurs avec trois nouvelles réalisations (Ben Yedder, Fabregas, Golovin). De quoi satisfaire le coach croate, qui a en plus pu faire tourner son effectif en fin de rencontre : "Le but encaissé était peut-être nécessaire pour nous car nous sommes montés en puissance par la suite [...] Nous sommes bien revenus dans le match et au niveau du rythme c'était beaucoup mieux". "Je félicite Rumilly pour leur parcours et leur match", a-t-il également salué.  

Lire aussi

Place désormais à un choc en finale de Coupe de France entre deux des trois premières équipes de Ligue 1. S'ils ne partiront pas favoris, les joueurs de la Principauté pourront s'appuyer sur leurs deux victoires contre le club de la capitale cette saison en championnat. "Nous sommes déjà européens et nous avons une belle opportunité de gagner un trophée. Nous serons outsiders. Les joueurs veulent continuer à grandir et aller le plus haut possible", résume Niko Kovac soulignant qu'il fallait "continuer de rêver". Côté parisien, ce sera le match de tous les dangers. Éliminés sur la scène européenne et en mauvaise posture en Ligue 1, les joueurs de Mauricio Pochettino pourraient faire une année blanche pour la première fois depuis la saison 2011-2012.

Vous aimez le sport ? Découvrez le podcast du "club Margotton" où les plus grands athlètes, se livrent au micro de Grégoire Margotton

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Club Margotton, c'est un micro tendu vers l'excellence. Le récit de destins hors du commun. Ils ou elles ont enflammé des stades, repoussé leurs limites... Athlètes, entraîneurs, dirigeants, leurs parcours nous a fait vibrer et ils ont un peu changé nos vies. Ces femmes et ces hommes, pas comme les autres, se livrent au micro de Grégoire Margotton.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages : fin de l'alerte dans les 9 derniers départements concernés

EN DIRECT - Retrait de Félizia en Paca : Muselier salue la "décision républicaine" de l'écologiste

Régionales : Marine Le Pen dénonce un "désastre civique" et appelle ses électeurs à "déconfiner leurs idées"

EN DIRECT - JO de Tokyo : 10.000 spectateurs maximum autorisés sur les sites de compétition

Cris de singe, chants et banderole homophobes : la face sombre de la Puskas Arena

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.