Mondial 2018 : qualification directe, barrages ou élimination... Les scénarios qui s'offrent aux Bleus

DirectLCI
PROJECTION - Accrochée par le Luxembourg (0-0) ce dimanche, l'équipe de France va encore devoir cravacher pour obtenir sa qualification pour la Coupe du Monde 2018 en Russie. Le dénouement, que l'on espère heureux pour les Bleus, devrait avoir lieu le 10 octobre prochain. LCI a passé en revue tous les scénarios possibles et envisageables.

Les Bleus jouent avec leurs nerfs. Brillants face aux Pays-Bas jeudi dernier (4-0), les protégés de Didier Deschamps ont été neutralisés, à la surprise générale, par la modeste sélection du Luxembourg (0-0) ce dimanche, lors des éliminatoires pour le Mondial 2018. L'équipe de France a ainsi manqué une occasion de s'ouvrir un peu plus les portes de la Russie. Toujours première de son groupe, elle voit malgré tout la Suède se rapprocher dangereusement au classement.


Après huit journées disputées, la France (17 points, + 10) ne dispose que d'un seul point d'avance et compte une moins bonne différence de buts générale que les Suédois (16 pts, + 11). Les Bleus restent toutefois "maîtres" de leur destin. LCI vous détaille les scénarios envisageables, du plus au moins favorable, en vue d'une qualification pour la Coupe du monde.

Le scénario rêvé : qualification directe

Pour s'assurer leur présence en Russie, sans passer par les barrages, il suffit aux hommes de Didier Deschamps de gagner leurs deux derniers matches (en Bulgarie, le 7 octobre, et contre la Biélorussie, le 10). Le seul ticket direct pour le Mondial peut même revenir à la France dès la prochaine journée, si elle l'emporte en Bulgarie pendant que les Suédois s'inclinent face au Luxembourg. Fort improbable. La première place devrait donc se jouer le 10 octobre.

Le scénario mi-figue mi-raisin : barrages

Une victoire et un nul ne suffiront pas aux Bleus pour rester leaders si la Suède fait le plein de points face au Luxembourg puis sur la pelouse des Pays-Bas. Les Scandinaves, qui totalisent 16 points, à une petite unité de la France, passeraient ainsi devant les coéquipiers d'Hugo Lloris. La qualification directe pour le Mondial 2018 ne serait alors plus qu'un lointain souvenir. Et l'équipe de France devrait repasser par les barrages (en novembre, réservés aux huit meilleures deuxièmes) pour arracher sa qualification à la Coupe du monde. Comme elle l'avait fait lors des deux précédentes éditions, pour l'Afrique du Sud en 2010 et le Brésil en 2014.

Le scénario catastrophe : élimination

Impensable et pourtant. Les Bleus le savent mieux que quiconque : s'ils s'inclinent face à la Bulgarie - auteur d'un carton plein à domicile - et ne font pas mieux qu'un nul contre le Bélarus, pendant que la Suède l'emporte au Luxembourg et que les Pays-Bas font carton plein, la perspective d'un barrage s'envolerait pour la France. Cette faute, que l'on pourrait qualifier sans aucun doute de "professionnelle" (oui, c'est bien le moins à employer), éveillerait de vieux souvenirs telle que la cruelle élimination un soir du 17 novembre 1993, face à la Bulgarie.

Si elle a déjà un pied en Russie, la France doit éviter de se prendre l'autre dans le tapis. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter