L'appel au secours des professionnels de la montagne pour rouvrir les stations de ski en février

Covid-19 : descente aux flambeaux des moniteurs de ski pour réouverture stations

COVID - Les moniteurs de ski se sont mobilisés samedi soir partout en France avec des descentes symboliques au flambeau. Ils interpellent le gouvernement afin de rouvrir les remontées mécaniques début février, en amont des vacances, période cruciale pour le secteur.

Alors qu'il est possible de skier en Suisse, les domaines skiables de l'hexagone sont à l'arrêt forcé pour cause d'épidémie depuis de nombreuses semaines. Déjà privés d'un quart de leurs recettes annuelles avec la fermeture des remontées mécaniques à Noël, ces sites touristiques veulent sauver leur saison en rouvrant début février. C'est dans ce contexte tendu que l'École du Ski Français (ESF) a appelé les moniteurs de ski à se mobiliser partout à travers le pays ce samedi vers 17h30.

Les "pulls rouges" ont ainsi dévalé les flans de la montagne, torche embrasée à la main. Une action symbolique ayant pour but de véhiculer un message auprès du gouvernement français. "On veut que la flamme de la montagne ne s'éteigne pas", explique Eric Brèche, président du Syndicat national des moniteurs de ski français (ESF). 

"La sécurité est notre priorité. On a toujours été sérieux, et on est prêt à aller encore plus loin. Faites-nous confiance", insiste-t-il tout en rappelant que le couvre-feu national à 18 heures, instauré depuis samedi, empêchera tout "brassage de soirée après-ski".

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie

Un mouvement enflammé porté par des passionnés, et soutenu par le président du conseil départemental des Alpes-Maritimes sur Twitter. "Cette action pacifique est une belle réalisation pour dire au gouvernement (...) que concentrer les gens sur la place, ce n'est pas la bonne solution. La dissémination de la population sur les pistes amène moins de concentration donc on lutte mieux contre la propagation" du virus, argumente un moniteur de ski dans la vidéo publiée par ce dernier.  

Décision définitive du gouvernement ce mercredi

En écho à cette mobilisation, le PDG du Club Med exhorte à son tour Jean Castex à permettre la réouverture des stations de ski pour les vacances d'hiver afin de "sauver" la montagne "du désespoir". "Le 20 janvier, vous déciderez de la survie de la montagne française. C'est le destin de l'un des rares leaders mondiaux français, et de ses acteurs, qui est entre vos mains", alerte Henri Giscard d'Estaing dans une lettre au Premier ministre et à travers un entretien au JDD

"Autoriser les stations de sport d'hiver à n'accueillir des clients qu'au début du mois de mars aurait autant de sens que l'ouverture des plages en octobre", ironise le patron sur une potentielle ouverture tardive des stations de ski. Il souligne par ailleurs que le chiffre d'affaires en mars et avril ne représente que 20% du total de l'activité. 

Et si 8% seulement des Français profitent de ce sport de glisse, l'activité montagnarde emploie tout de même "120 à 140.000 personnes pour un chiffre d'affaires de 10 à 11 milliards d'euros" par an. Car en plus des moniteurs de ski, c'est tout un pan de l'économie qui est en danger : hôtels, restaurants, spa, location de matériel sportif... Ainsi, "il faut apprendre  à vivre avec ce virus. On ne va pas rester fermé indéfiniment", résume le président de l'ESF. 

Lire aussi

L'Association nationale des maires de stations de montagne (ANMSM) réclame au gouvernement de "compenser en totalité les pertes subies durant ces derniers mois". Afin de trancher toutes ces questions en suspens, une réunion interministérielle doit avoir lieu ce lundi, sous l'égide du secrétaire d'État chargé du tourisme Jean-Baptiste Lemoyne, avant que le gouvernement prenne une décision définitive ce mercredi. De quoi y voir plus clair pour ces professionnels de la montagne.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Lire et commenter