Covid-19 : Pas d'alcool, pas d'acclamations... des règles très strictes pour les spectateurs des JO

ILLUSTRATION

COUP DUR - À un mois de la cérémonie d'ouverture, les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo ont dévoilé mercredi un protocole sanitaire très restrictif pour les spectateurs qui seront de la partie.

Les Jeux Olympiques de la pandémie. Dans un contexte sanitaire encore très fragile au Japon, les organisateurs des JO de Tokyo ont officialisé mercredi de nouvelles règles, très strictes, pour les spectateurs. "L'ambiance festive devra être supprimée", a laconiquement déclaré la présidente du comité d'organisation, Seiko Hashimoto. "En Europe, les sites sont pleins de célébrations. Malheureusement, nous ne serons peut-être pas en mesure de faire la même chose", ajoute-t-elle alors qu'un maximum de 10.000 spectateurs locaux pourront assister à chaque événement. 

Toute l'info sur

Covid-19 : déjà un an de pandémie...

Il sera interdit "d'exprimer son soutien verbal"

Concrètement, tous les spectateurs des JO de cet été devront se plier à un protocole draconien. Toute personne enregistrant une température corporelle supérieure à 37,5 degrés lors de deux contrôles distincts se verra refuser l'entrée. Même chose pour les personnes qui tousseraient ou ne porteraient pas de masque. Aucun remboursement ne sera possible si l'entrée est refusée.

Une fois à l'intérieur, un autre panel de mesures est prévu. Les spectateurs pourront applaudir mais n'auront pas le droit d'acclamer les sportifs ou "d'entrer en contact direct avec d'autres spectateurs". Il sera également interdit "d'exprimer son soutien verbal" ou d'agiter une serviette. "Les gens peuvent ressentir de la joie dans leur cœur, mais ne peuvent pas être bruyants et doivent éviter les foules", souligne Seiko Hashimoto, ajoutant : "Nous déployons beaucoup d'efforts pour trouver une nouvelle façon de célébrer". 

Aucune demande d'autographe aux athlètes ne sera autorisée. En outre, les supporters devront se passer d'alcool, une disposition visant à "atténuer autant que possible les préoccupations du public". Ces Jeux mettront en évidence les "vraies valeurs" du mouvement olympique, conclut la présidente du comité d'organisation. 

Lire aussi

Décalés en raison de la pandémie, les Jeux Olympiques sont largement contestés, depuis de longs mois, par les Japonais. Les organisateurs ont tout fait pour rassurer le bon déroulement de la compétition prévue du 23 juillet au 8 août. En plus des mesures pour les spectateurs récemment annoncées, des restrictions vont également être imposées aux athlètes. Ces derniers subiront notamment des tests quotidiens anti-Covid et seront tenus à l'écart du public.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : le nombre de patients hospitalisés repasse au-dessus de la barre des 7000

Renvoi du Premier ministre, accusation de "coup d'État", manifestations... Que se passe-t-il en Tunisie ?

Covid-19 : face à l'explosion des cas, la Haute-Corse prend de nouvelles mesures restrictives

EN DIRECT - "Le pass sanitaire est une absolue nécessité", selon le Pr Gilbert Deray

Pass sanitaire, terrasses, obligation vaccinale... Ce que prévoit le projet de loi adopté par le Parlement

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.