Football : la finale de la Ligue des champions délocalisée à Porto

Thomas Tuchel, coach de Chelsea, lors de la  demi-finale de Ligue des champions contre le Real Madrid

CRISE SANITAIRE - L'UEFA a annoncé ce jeudi la délocalisation de la finale de Ligue des champions entre Chelsea et Manchester City pour des raisons sanitaires. Initialement programmée à Istanbul (Turquie), elle se disputera finalement à Porto (Portugal) le 29 mai prochain. La venue des supporters britannique n'est pas encore actée, a toutefois fait savoir le gouvernement portugais.

Istanbul encore évincée. Comme la saison passée, l'UEFA a pris la décision de délocaliser au Portugal la finale de la Ligue des champions entre Manchester City et Chelsea. Après Lisbonne, c'est cette fois Porto qui accueillera le choc final de la plus prestigieuse des compétitions de football... Au grand dam de la capitale turque, écartée pour des raisons sanitaires. Le Portugal figure sur la "liste verte" du gouvernement britannique, qui permet à ses ressortissants de voyager à partir du 17 mai dans douze pays et territoires sans se mettre à l'isolement à leur retour. Au contraire, les fortes restrictions de voyage entre le Royaume-Uni et la Turquie rendaient impossible la présence de supporters anglais au stade Atatürk et faisaient peser une menace non négligeable sur la préparation des deux équipes concernées.

Porto préférée à ... Londres

Les rumeurs de ces derniers jours laissaient à penser que le stade Wembley pouvait être choisi pour ce match, une possibilité d'autant plus séduisante que les deux formations sont anglaises. Londres a finalement refusé de permettre aux médias, responsables et autres invités d'entrer sur son territoire sans période de quarantaine, laissant l'Estadio do Dragao rafler la mise. 

Lire aussi

L'accueil des supporters britannique pas encore acté

Les grands gagnants de cette décision seraient certainement les supporters. L'UEFA a d'ores et déjà indiqué que 6.000 billets seraient mis à disposition de chaque club pour les vendre à ses supporters. "Les supporters ont eu à souffrir pendant plus de douze mois sans la possibilité de voir leurs équipes au stade. Les priver de l'opportunité de vivre la finale sur place n'était pas une option, et je suis heureux de constater qu'un compromis a été trouvé", a réagi le président Aleksander Ceferin. 

La venue des supporteurs britanniques au Portugal n'est pas encore actée, a toutefois fait savoir le gouvernement portugais. "Aucune décision n'a été prise", a déclaré Mariana Vieira da Silva, porte-parole du gouvernement à l'issue d'un conseil des ministres. "Sur les vols en provenance du Royaume Uni (...) il y a un travail en cours, aussitôt qu'une décision sera prise, elle sera communiquée", a-t-elle ajouté.

Des annonces complémentaires devraient avoir lieu dans les jours qui arrivent pour établir avec précision la jauge de public autorisé pour cette rencontre de gala, sachant que le stade dispose de 50.000 places. Tous les spectateurs devront présenter, à leur entrée au stade, le résultat négatif d'un test rapide de Covid-19.

Vous aimez le sport ? Découvrez le podcast du "club Margotton" où les plus grands athlètes, se livrent au micro de Grégoire Margotton

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Club Margotton, c'est un micro tendu vers l'excellence. Le récit de destins hors du commun. Ils ou elles ont enflammé des stades, repoussé leurs limites... Athlètes, entraîneurs, dirigeants, leurs parcours nous a fait vibrer et ils ont un peu changé nos vies. Ces femmes et ces hommes, pas comme les autres, se livrent au micro de Grégoire Margotton.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 12.096 personnes hospitalisées dont 2191 en soins critiques

Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.