Crise aux Girondins de Bordeaux : Gourvennec prend la porte

Crise aux Girondins de Bordeaux : Gourvennec prend la porte

DirectLCI
VIRÉ – Jocelyn Gourvennec n’est plus l’entraîneur des Girondins de Bordeaux. Le club a officialisé son limogeage ce jeudi matin. Son adjoint, Eric Bedouet, va assurer l’intérim en attendant l’arrivée d’un nouveau coach d’ici quelques jours.

Après Philippe Hinschberger (Metz), Christian Gourcuff  (Rennes), Oscar Garcia (Saint-Étienne) et Marcelo Bielsa (Lille), Jocelyn Gourvennec est le cinquième entraîneur de Ligue 1 à être limogé cette saison. La direction des Girondins de Bordeaux ont annoncé son éviction ce jeudi matin. C’est Eric Bedouet, un des entraineurs adjoints, qui va prendre en charge le groupe en attendant la nomination d'un nouvel entraîneur "qui interviendra prochainement", indique le club, actuellement 13e de Ligue 1.


Selon la presse belge, le successeur de Jocelyn Gourvennec pourrait Michel  Preud'homme, installé en Gironde et qui connaît bien le contexte bordelais. Élu meilleur gardien de la Coupe du Monde 1994, le Belge (58 sélections), qui fêtera ses 59 ans la semaine prochaine, est libre de tout contrat depuis son départ l'été dernier du FC Bruges. Les noms d’Elie Baup (qui a gagné le championnat de France en 1998-1999 avec les Girondins de Bordeaux) et de Frédéric Antonetti circulent également.

Malcom s'est excusé

Quel qu’il soit, la tâche du prochain coach girondin sera délicate. Avec 23 points au compteur, les Bordelais vont devoir cravacher pour éviter la relégation. Et dans le contexte actuel, ce n’est pas gagné… A l’image des Brésiliens du club, le vestiaire bordelais semble ne pas prendre la mesure de la situation. 


Une vidéo dans laquelle apparaît Malcom, Cafu et Otavio tout sourire à l’issue de la défaite mardi face à Caen (0-2) a été postée sur les réseaux sociaux. Mercredi, les trois Brésiliens ont été convoqués pour un "entretien disciplinaire" La direction du club leur reproche un "manque de maturité, de solidarité et de respect envers l'institution et toutes ses composantes".

Malcom, par ailleurs convoité par plusieurs clubs européens, a eu beau présenter ses excuses dans la soirée en assurant ne pas  avoir eu "l'intention de manquer de respect au club et à nos supporters", le mal est fait et les supporters bordelais sont plus que jamais inquiets pour le reste de la saison. 

Plus d'articles

Sur le même sujet