Cristiano Ronaldo pousse un énorme coup de gueule contre la presse : "On parle de moi comme si j’étais une m…"

Cristiano Ronaldo pousse un énorme coup de gueule contre la presse : "On parle de moi comme si j’étais une m…"

CÉLÉBRATION – Tout juste sacré champion d’Espagne avec le Real Madrid dimanche soir, Cristiano Ronaldo en a spontanément profité pour… régler ses comptes avec les médias, en visant notamment les Football Leaks.

L’euphorie de la victoire n’atténue pas les autres sentiments. En témoigne la sortie médiatique remarquée de Cristiano Ronaldo dimanche soir, alors que son équipe du Real Madrid venait à peine d’être sacrée championne d’Espagne pour la première fois depuis cinq ans. Le quadruple Ballon d’or, qui avait pris l’habitude de snober les journalistes, s’est cette fois arrêté devant leurs micros au sortir du vestiaire. Pas pour partager sa joie avec eux, non. Mais pour leur signifier qu’il en avait gros sur la patate depuis de longs mois. À cause des accusations de fraude fiscale présumée liées au scandale des "Football Leaks", selon lesquels la star aurait dissimulé quelque 150 millions d’euros au fisc espagnol.

Lire aussi

"Je ne suis pas un saint, mais je ne suis pas non plus un démon. Les gens parlent de moi comme si j'étais de la m... et ça me dérange, a ainsi tempêté CR7, la mâchoire serrée. Vous (la presse) dites des choses de ‘Cris’ qui ne sont pas vraies. Ça me met en colère et c'est pour ça que je ne lis pas la presse et que je ne regarde pas la télévision, sinon je n'aurais plus de vie. C’est pour ça que je vois tellement de gens qui parlent en mal de moi, que les gens ne savent pas la réalité des choses. Ils parlent de moi comme si j'étais un délinquant et je ne faisais pas les choses bien. Je n'aime pas ce genre de choses parce que j'ai une famille, une mère, un fils et je n'aime pas qu'on dise des bêtises." C’est dit. Et ça va sans doute déjà un peu mieux en le disant. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

EN DIRECT - Covid-19 : les vols de Guyane toujours autorisés, contrôles renforcés à la frontière brésilienne

Lire et commenter