Paris-Roubaix à nouveau annulé ? "Un an après, on en est au même point"

Déjà annulée en 2020, la "Reine des classiques" pourrait ne pas avoir lieu cette année.

MENACE - Prévue le 11 avril prochain, la mythique course cycliste pourrait ne pas avoir lieu pour la deuxième année de suite, la faute au Covid-19. Le préfet Michel Lalande s'est montré sceptique sur la possibilité de la maintenir en l'état. Une sortie qui exaspère les amoureux et orphelins de la "Reine des classiques".

Le Covid aura-t-il, cette année encore, raison de "l'enfer du Nord" ? Déprogrammé l'an dernier, après avoir été dans un premier temps reporté d'avril à octobre, Paris-Roubaix pourrait à nouveau être rayé du calendrier cycliste. La "Reine des classiques", initialement prévue le 11 avril prochain, serait en passe d'être annulée pour la deuxième année consécutive, compte tenu de la flambée épidémique dans les Hauts-de-France et du confinement en vigueur au moins jusqu'à la mi-avril dans la région.

C'est, en tout cas, le chemin que semble prendre ce "Monument", l'une de cinq plus grandes courses d'un jour hors championnat du monde. Invité de France Bleu Nord, ce lundi 22 mars, le préfet des Hauts-de-France Michel Lalande n'a presque pas laissé de place au doute pour cette édition 2021. "Je vous ferai une réponse quand le moment sera venu, mais vous pouvez la deviner", a lâché le représentant de l'État, ajoutant qu'il voyait le "ciel moins bleu" au-dessus des célèbres pavés. Une menace, à peine voilée, qui fait écho à l'annulation déjà actée des déclinaisons amateurs et espoirs du Paris-Roubaix.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie

Alors que "la Primavera", la course reliant Milan à San Remo, s'est tenue samedi dernier en Italie et que la Belgique accueille cette semaine Les Trois Jours de Bruges-La Panne, le Grand Prix de l'E3 et Gand-Wevelgem, la "Reine des classiques", elle, ne devrait pas bénéficier de passe-droit. "Il faudra expliquer la cohérence avec les gestes barrières et tout le reste", a justifié le préfet Michel Lalande.

À moins d'un miracle, je n'y crois plus...- François Doulcier, président de l'association Les Amis de Paris-Roubaix

"C'est un nouveau coup de massue. Un an après, on en est au même point", affirme à LCI François Doulcier, le président de l'association Les Amis de Paris-Roubaix. "J'avais imaginé une course organisée à huis clos, sans événement festif, ni de public au départ, sur le parcours et à l'arrivée. On sait organiser Paris-Roubaix sans qu'aucune personne n'attrape le Covid. ASO (l'organisateur, ndlr) maîtrise parfaitement sa copie de ce point de vue-là", en référence à l'organisation du Tour de France et de Paris-Nice. 

En vidéo

ARCHIVE - Les pavés du Paris-Roubaix entretenus par des bénévoles

"Je ne crois pas que les Français soient indisciplinés. Ils sont prêts à tout entendre, à condition de prendre une décision compréhensible et juste et qu'on la leur explique simplement. Le problème, c'est qu'on s'adresse à eux comme à des enfants de cinq ans", poursuit le président de l'association, qui s'affaire à préserver et faire entretenir les secteurs pavés. François Doulcier ne se fait toutefois pas d'illusion sur le maintien de Paris-Roubaix. "Il nous a fait comprendre qu'il ne donnerait pas son autorisation. À moins d'un miracle, je n'y crois plus...", nous confie-t-il. "C'est mort, sauf si le président Macron intervient."

Vous aimez le sport ? Découvrez le podcast du "club Margotton" où les plus grands athlètes, se livrent au micro de Grégoire Margotton

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Club Margotton, c'est un micro tendu vers l'excellence. Le récit de destins hors du commun. Ils ou elles ont enflammé des stades, repoussé leurs limites... Athlètes, entraîneurs, dirigeants, leurs parcours nous a fait vibrer et ils ont un peu changé nos vies. Ces femmes et ces hommes, pas comme les autres, se livrent au micro de Grégoire Margotton.

Sur le même sujet

Lire et commenter