Cyclisme : la FDJ affiche ses ambitions

Cyclisme : la FDJ affiche ses ambitions

SPORT
DirectLCI
OBJECTIFS - A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée à Paris mardi, l'équipe de la Française des Jeux a affiché ses objectifs élevés pour la saison 2014. Avec, en ligne de mire, l'envie d'effacer le précédent Tour de France et de faire bien mieux cette année.

Il ne faut pas toujours se fier aux apparences. Pour ceux qui ne suivent le cyclisme que durant leurs congés d'été, la FDJ.fr reste une des grandes déceptions du 100e Tour de France. Pas de victoire d'étape et les abandons de ses deux coureurs vedettes, Thibaut Pinot et Nacer Bouhanni, en cours de route. L'équipe "n'a pas été à la hauteur" concède Marc Madiot, son directeur sportif, qui affirme pourtant que l'année 2013 "est un excellent cru".

Car après la Grande Boucle, la formation française a fait des étincelles : 33 victoires en tout, un Pinot brillant sur la Vuelta (7e) et une équipe qui grimpe dans la hiérarchie mondiale. "On a montré à tout le monde qu'en France, il n'y avait pas que 'des équipes de merde' et 'des coureurs de merde' comme j'entendais souvent le dire il n'y a pas encore si longtemps, insiste Madiot. Aujourd'hui, on a une très belle dynamique et on peut faire de grandes choses."

Un dream team du cyclisme français

La recette de la FDJ ? Des jeunes - la moyenne d'âge des coureurs est de 24 ans- et un véritable savoir-faire dans la formation des champions : sur les 30 éléments actuellement sous contrat, 18 sont passés pro dans cette équipe. Résultat, entre les Pinot, les Bouhanni, mais aussi les Arnaud Démare, Yoann Offredo ou Arthur Vichot, la FDJ ressemble à une dream team du cyclisme tricolore (il y a seulement deux étrangers dans l'équipe) capable d'afficher 11 vainqueurs de courses différents en 2013.

"Il y a trois ans, quand l'équipe a été reléguée hors du World tour (qui permet de participer aux plus grandes courses, ndlr), j'avais dit : 'Il est l'heure de relever la tête', se rappelle encore le dirigeant. Je crois que depuis, on a largement redressé la barre."

Pinot a déjà coché l'étape du 14 juillet à son calendrier

Au point que désormais, pour fêter les 18 ans de sa création, FDJ.fr n'a pas peur d'afficher de grandes ambitions : au moins 35 victoires en 2014, un nouveau titre de champion de France (Vichot pourrait se succéder à lui-même pour le maillot bleu-blanc-rouge sur route) et, surtout, briller sur les routes du Tour, l'été prochain.

Des objectifs qui vont comme un gant aux deux leaders d'équipe. Bouhanni espère profiter "du nombre croissant d'étapes qui se terminent au sprint pour en gagner un maximum". Pinot, fort de son tour d'Espagne réussi, veut faire aussi bien en France et a "déjà coché la date du 14 juillet" pour rêver à une victoire entre Mulhouse et La Planche des Belles Filles. Vivement l'été !

Sur le même sujet

Lire et commenter