Le Tour de France porte plainte contre la spectatrice à l'origine de la chute collective

Une chute causée par une spectatrice qui tenait une pancarte a provoqué plusieurs abandons, le 26 juin 2021.

CARAMBOLAGE - Une spectatrice, brandissant une pancarte sur la chaussée, a provoqué une chute spectaculaire de plusieurs coureurs lors de la première étape du Tour de France, samedi 26 juin. Une plainte a été déposée.

Son inconscience ne restera pas impunie. Le Tour de France a annoncé, samedi 26 juin, porter plainte contre la spectatrice à l'origine de la grosse chute survenue à 43 kilomètres de l'arrivée de la première étape à Landerneau, dans le Finistère. Tony Martin, coureur allemand de l'équipe Jumbo, placé dans les premiers rangs du peloton, a heurté la pancarte d'une spectatrice empiétant sur la chaussée. Il a entraîné dans sa chute plusieurs dizaines de coureurs, sur la route étroite et les bas-côtés. 

"Nous portons plainte contre cette dame qui s'est très mal comportée", a déclaré à l'AFP le directeur adjoint du Tour Pierre-Yves Thouault, confirmant une information du quotidien régional Ouest-France. "Faisons en sorte que le spectacle qui nous a été proposé ne soit pas gâché par des comportements inadmissibles de la part d'une infime minorité des spectateurs", a ajouté celui qui est également en charge de la sécurité sr la Grande Boucle. Dans son propos, Pierre-Yves Thouault a rappelé au strict respect des règles, notamment de rester sur les côtés de la route, ne pas traverser la chaussée et ne pas prendre de selfies.

Un appel à la prudence répété par plusieurs coureurs après ce carambolage géant. "On est content de retrouver du monde sur le bord des routes, que ce soit nous les coureurs ou les spectateurs heureux de retourner sur les routes du Tour. Après, bien sûr, il faut être vigilant", a déclaré le vainqueur du jour, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step). "Je ne savais pas que c'était de la faute des spectateurs. J'appelle à la vigilance des gens qui sont sur le bord des routes. Faites attention, soyez prudents !"

Lire aussi

Quatre abandons et des incertitudes

Cette chute collective a contraint quatre participants à jeter l'éponge. Le premier à avoir abandonné est l'Allemand Jasha Sütterlin (DSM), touché au poignet droit ainsi qu'au coude. Le Français Cyril Lemoine (BB Hotels) a quitté la course avec quatre côtes cassées et un pneumothorax modéré, le champion de Lituanie Ignatas Konovalovas (Groupama-FDJ) a subi un traumatisme crânien avec perte de connaissance initiale et l'Espagnol Marc Soler (Movistar) s'est fracturé trois côtes.

La participation de plusieurs coureurs pris dans les chutes de samedi à la suite du Tour reste encore à confirmer ce dimanche 27 juin. Chris Froome (ISN), quadruple vainqueur de l'épreuve, a rallié l'arrivée meurtri, mais sans fractures samedi, comme son équipier Reto Hollenstein. Sa jambe gauche et son thorax sont cependant enflés et contusionnés. Le Suisse Marc Hirschi (UAE) souffre d'une forme de dislocation acromio-claviculaire à une épaule, sans qu'une fracture ait été décelée. Son état doit être réévalué dans les prochaines heures pour décider de son maintien ou non sur la course. L'Australien Ben O'Connor (AG2R Citroën) est touché à l'épaule droite et douze points de suture ont été posés sur son avant-bras droit. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Femme décapitée à Agde : un homme de 51 ans interpellé et placé en garde à vue

À cause de l'épidémie de Covid, les cas de tuberculose explosent

VIDÉO - Fourgonnette "garée" sur un Abribus en Bretagne : voici la clé du mystère

EN DIRECT - Covid-19 : les États-Unis rouvrent leurs frontières aux touristes vaccinés le 8 novembre

Après l'audition de Cédric Jubillar, ses avocats déposent une nouvelle demande de remise en liberté

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.