"Dans l’histoire du football pour l’éternité" : l’hommage de Michel Platini à Diego Maradona

"Dans l’histoire du football pour l’éternité" : l’hommage de Michel Platini à Diego Maradona

ADIEU - Dans les années 1980, ils étaient rivaux sur les terrains du Championnat italien. Michel Platini a rendu un hommage plein de nostalgie à Diego Maradona, décédé mercredi.

Ils ont croisé le fer sur le terrain. Quand "Platoche" régnait sur la Juventus, le "Pibe de Oro" marquait le club de Naples de son empreinte indélébile. Ce mercredi, Michel Platini a rendu un hommage plein de nostalgie à son ancien rival, Diego Maradona. 

"Maradona, c’est une super technique, un immense pied gauche, une grande vivacité. Un mec roublard, malin, intelligent dans le jeu du football", se souvient l'ancien capitaine des Bleus au micro de TF1. "On n’en fait pas deux, des Maradona."

Les deux hommes ont tutoyé les sommets avec leurs clubs respectifs dans les années 80. Michel Platini sortira victorieux du duel en remportant le Calcio en 1986. Avant que Maradona ne remporte le premier de ses deux titres du championnat italien en 1987. 

Toute l'info sur

Diego Maradona, la légende du football argentin, est mort

Diego Maradona, la légende du football, est mortDe Pelé à Lula, la planète salue "El Pibe de oro"

"Il était dur à gérer"

Sans rancune, l'Argentin a participé au jubilé du Lorrain sur ses terres de  Nancy, en juin 1988.  Platini raconte : "Il ne voulait pas jouer. Il était dur à gérer. Il me dit : 'Michel, j’ai mal derrière la cuisse. Je vais aller jongler devant la tribune avec une orange'. Je lui dis : 'Tu viens sur le terrain, tu joues'. A la mi-temps du match j’ai dû aller dans le vestiaire pour le faire sortir car il ne voulait plus sortir !"

"Diego restera dans l’histoire de l’Argentine, dans l'histoire de Naples mais aussi dans l’histoire du football pour l’éternité", conclut le triple Ballon d'Or français.

Triste d'avoir vu partir Cruyff, Di Stefano, Puskas, l'ancien numéro 10 des Bleus voit désormais partir Maradona. Un joueur qui a "marqué ma vie", dira-t-il aussi à nos confrères de RTL. "Je suis très triste. Je suis nostalgique d'une époque qui était belle...  "

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : l'explosion des variants est-elle provoquée par le vaccin Pfizer ?

EN DIRECT - Le gouvernement espère vacciner l'intégralité de la population française d'ici la fin août

"Langue Covid" : un nouveau symptôme du virus ?

EN DIRECT - "Pas une seconde à perdre" : Biden signe aujourd'hui de nouveaux décrets contre le Covid

EN IMAGES - Investiture de Joe Biden : 13 photos pour l'Histoire

Lire et commenter