Débordements de supporters en Ligue 1 : retrait d'un point avec sursis pour Lens, Lille et Marseille

Le match entre Nice et Marseille a viré à la boxe dimanche soir. Des débordements impressionnants sur le terrain, des joueurs blessés et une rencontre interrompue... le débat est relancé sur le comportement de certains supporters.

SANCTIONS - Après les débordements de supporters lors des matchs Lens-Lille et Angers-OM en Ligue 1, la LFP a décidé de sévir. Le RC Lens, le Losc et l'OM écopent du retrait d'un point avec sursis.

Les sanctions tombent. Après les incidents ayant marqué les matchs Lens-Lille et Angers-OM suite aux débordements de supporters, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a sévi, mercredi 6 octobre. Les clubs de Lens, Lille et l'OM ont écopé d'un retrait d'un point avec sursis en Ligue 1.

De son côté, Angers a été sanctionné moins durement, avec seulement deux matchs à huis clos pour sa tribune Coubertin, dont un avec sursis. Le match ferme ayant déjà été purgé, le SCO a également reçu une amende de 20.000 euros.

Les parcages visiteurs fermés jusqu'au 31 décembre pour Lille et Marseille

Ces sanctions de la LFP interviennent après les débordements de supporters en tribune lors des rencontres Lens-Lille du samedi 18 septembre, ainsi qu'Angers-OM le mercredi 22 septembre. Pour Lens, Lille et Marseille, le retrait d'un point avec sursis s'accompagne de sanctions supplémentaires. Pour l'instant, Lens a dû jouer deux matches à huis clos, déjà purgés. Pour Lille et Marseille, leurs parcages visiteurs sont dorénavant fermés jusqu'au vendredi 31 décembre 2021 lors des matchs disputés à l'extérieur. 

Nice-OM interrompu à la 75e minute en août dernier

Selon Jacques Cardoze, le directeur de la communication de l'OM, ces sanctions de la LFP paraissent "très sévères, tant le retrait de point avec sursis que l'interdiction de déplacement pour nos supporters". Il ajoute notamment que "le match est allé à son terme" et "qu'aucun blessé n'a été enregistré". Le club de Lens, quant à lui, s'est félicité de la "lucidité" de la commission de discipline dans un communiqué.

Depuis le début de la saison, c'est la troisième fois que l'OM est concerné par ce type d'incidents. Lors du match Montpellier-Marseille (2-3), début août, le jeu avait été interrompu quelques minutes à cause de projectiles lancés sur la pelouse. Le milieu de terrain Valentin Rongier avait été blessé à la lèvre.

Puis le dimanche 22 août, lors de Nice-OM, de graves débordements avaient eu lieu. Le match avait été interrompu à  la 75e minute. Pendant cet incident, Dimitri Payet avait été touché par une bouteille lancée depuis une tribune. La rencontre sera rejouée le vendredi 27 octobre sur terrain neutre, à Troyes.

Lire aussi

Pour Sébastien Deneux, le président de la commission de discipline de la LFP, cette décision d'infliger à trois clubs un retrait de point avec sursis est une façon "d'engager la responsabilité de tous les acteurs, clubs comme groupes de supporters".

Pour l'OM, la fermeture du parcage réservé à ses supporters à l'extérieur concerne les matchs joués à Clermont, Lyon, Nantes et Strasbourg. La même sanction touchera le LOSC lors de ses déplacements à Clermont, Paris, Monaco, Rennes et Bordeaux.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - 13-Novembre : "Nous sommes des rescapés du Bataclan et des oubliés de l'administration", témoigne un policier

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.