Di Pasquale : "Monfils ? L'équipe de France n'est pas l'auberge l'espagnole !"

Di Pasquale : "Monfils ? L'équipe de France n'est pas l'auberge l'espagnole !"

TENNIS – Forfait pour le premier tour de Coupe Davis face à l'Allemagne, Gaël Monfils ne pourra donner un coup de main à une équipe de France déjà décimée avec l'absence de Jo-Wilfried Tsonga. En préférant privilégier sa carrière personnelle, plutôt que la compétition par équipe, "La Monf" s'est attirée les vives critiques d'Arnaud Di Pasquale, DTN du tennis français.

Quatre mois après le cuisant échec en finale de Coupe Davis face à la Suisse à Lille , l'équipe de France repart à la conquête du saladier d'argent du 6 au 8 mars, en se déplaçant en Allemagne. Sur le papier, cette confrontation est à la portée des hommes d'Arnaud Clément, reconduit malgré les critiques de Noah , mais les absences de Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils pourraient changer la donne de ce premier tour.

Tandis que le forfait du numéro 1 français est acté depuis un bon moment, celui de "La Monf" est totalement inattendu et mal vécu en interne par les représentants du tennis français. Après une préparation hivernale tronquée, le tennisman français a reçu l'ordre de privilégier sa carrière personnelle sur les conseils de Jan De Witt, son nouveau coach. Si Jean Gachassin a finalement accepté la décision de Monfils après s'être longuement entretenu avec lui, Arnaud Di Pasquale digère moins bien la nouvelle, et il est monté au créneau sur RMC .

Gilles Simon, futur leader de l'équipe de France

Le Directeur Technique National du tennis français, est agacé par le comportement de l'ex demi-finaliste à Roland Garros, toujours aussi imprévisible. "Une sélection, ça ne se décline pas lance Di Pasquale. Surtout dans le contexte actuel, avec la blessure de Jo. Aujourd’hui, on a vraiment besoin de lui. C’est embêtant aujourd’hui au regard du contexte. Et surtout, l’équipe de France, ce n’est pas l’auberge espagnole. On ne fait pas ce qu’on veut. On ne vient pas quand on en a envie et on ne se retire pas quand on en a envie. J’ai du mal à concevoir les choses sous cet angle. Je crois que sa décision est définitive mais on va tout faire pour qu’il change d’avis et qu’il joue ce premier tour contre l’Allemagne" a-t-il conclu.

Amoureux de la Coupe Davis, et littéralement transcendé lorsqu'il s'agit de jouer pour le compte de la France, Monfils ne soulèvera pas les foules au mois de mars prochain, comme il avait pu le faire face à Roger Federer en novembre dernier. Gilles Simon en pleine bourre depuis le début de saison, et vainqueur du tournoi de Marseille dimanche, devrait ainsi enrôler le costume de leader des Bleus le temps d'un week-end.

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.