EN DIRECT - Euro 2021 : le Prince William, "écœuré par les injures racistes" visant Rashford et Saka

EN DIRECT - Euro 2021 : le Prince William, "écœuré par les injures racistes" visant Rashford et Saka

LIVE - Au lendemain de la défaite en finale, les réactions s'enchainent outre-Manche pour condamner les insultes racistes qui ont visé deux joueurs de la sélection qui ont manqué leur tentative dans la séance de tirs au but. Suivez ici les dernières informations.

Live

WILLIAM, "ÉCOEURÉ" 


Le Prince William, Duc de Cambridge et président d'honneur de la Fédération anglaise de football s'est dit "écœuré par les abus racistes visant les joueurs anglais après le match d'hier soir". Sur les réseaux sociaux, il a condamné les insultes adressées notamment à Marcus Rashford et Bukayo Saka : "Il est totalement inacceptable que les joueurs aient à endurer ce comportement odieux.  Cela doit cesser maintenant et toutes les personnes impliquées doivent être tenues pour responsables", a conclu le Prince William. 

WILLIAM, "ÉCOEURÉ" 


Le Prince William, Duc de Cambridge et président d'honneur de la Fédération anglaise de football s'est dit "écœuré par les abus racistes visant les joueurs anglais après le match d'hier soir". Sur les réseaux sociaux, il a condamné les insultes adressées notamment à Marcus Rashford et Bukayo Saka : "Il est totalement inacceptable que les joueurs aient à endurer ce comportement odieux.  Cela doit cesser maintenant et toutes les personnes impliquées doivent être tenues pour responsables", a conclu le Prince William. 

ANGLETERRE 


"Le football, ce n'est pas qu'une question de trophées". Dans un tweet, la Fédération anglaise est revenue sur la désillusion vécue dimanche soir à Wembley face à l'Italie. "Nous avons écrit un bout d'histoire, mais nous ne sommes pas parvenus à réussir la chose dont nous rêvons tous, concède la Fédération anglaise. Mais le football, c'est plus que des trophées, et nous l'avons vu tout cet été. Va-t-il rentrer à la maison ? Peut-être était-il là depuis le début."

LE MESSAGE DU CAPITAINE CHIELLINI


Dans une série de tweets, écrits dans la nuit, le capitaine italien Giorgio a dédié le titre de champion d'Europe aux victimes du Covid et aux soignants. "Merci à vous. À vous tous. Parce que dans cette incroyable aventure, nous vous avons amené à l'intérieur. Devant nos yeux, vous étiez là. Dans nos cœurs, vous étiez là", a-t-il écrit. 


"La douleur de ceux qui ont souffert. Les efforts de ceux qui ont été mis à genoux par la pandémie. L'envie de revenir à la vie. Les visages des femmes, des hommes, des vieux, des jeunes, des enfants et de ceux qui nous ont sauvé la vie : les médecins. Vous nous avez poussés. Vous nous avez aidés. Vous avez chanté avec nous. Le résultat n'est qu'une partie du jeu, mais ce résultat, cette victoire, ces larmes de joie vous sont dédiées", a-t-il assuré. "Nous avons écris l'histoire ! Forza Azzurra !"

49 INTERPELLATIONS À LONDRES


La police de Londres a procédé à 49 arrestations en marge de la finale de l'Euro Italie-Angleterre. Des incidents divers et variés ont notamment eu lieu avant la rencontre à Wembley. Les forces de l'ordre ont déploré 19 blessés dans leurs rangs.

L'ARCHITECTE DE LA RENAISSANCE


Traumatisée par son absence à la dernière Coupe du monde, une première depuis 1958, la "Squadra Azzurra" est remontée sur le toit de l'Europe, trois ans plus tard. Le sélectionneur Roberto Mancini, appelé à la rescousse après la débâcle, a redonné des couleurs et une cohérence à l'Italie.

Roberto Mancini, l'homme qui a remis l'Italie sur le toit de l'Europe

LE HÉROS DE LONDRES


Le portier italien Gianluigi Donnarumma s'est montré décisif lors de la finale, en écartant les deux derniers tirs au but anglais de Jadon Sancho et Bukayo Saka. Il a été élu meilleur joueur du tournoi.

"Gigio" Donnarumma, héros du sacre italien

REVUE DE PRESSE


Au lendemain de la finale de l'Euro, la presse italienne célèbre le triomphe de son équipe, sur le toit de l'Europe, tandis que les Anglais pleurent, si près du but.

Euro : les journaux italiens exultent, la presse anglaise verse des "larmes pour ses héros"

NUIT DE FOLIE EN ITALIE


L'Italie est sur le toit de l'Europe à l'issue de la victoire, aux tirs au but, des "Azzurri" en finale de l'Euro face à l'Angleterre, à Wembley. En Italie, les supporters ont fêté dans les rues un sacre européen attendu depuis 1968.

VIDÉO - Euro : scènes de liesse en Italie après le sacre de la "Nazionale"

COURTE NUIT POUR CHIELLINI


Le capitaine italien Giorgio Chiellini a perpétué la tradition, lancée par Fabio Cannavaro à la Coupe du monde 2006, en dormant avec le trophée.

RETOUR TRIOMPHAL À ROME


La fête continue en Italie. Après avoir fêté le sacre de la Nazionale, une bonne partie de la nuit, des fans se sont rassemblés, lundi matin, devant l'hôtel le Dei Principi Grand Hotel, à Rome, pour accueillir les champions d'Europe. Le capitaine Giorgio Chiellini, couronne sur la tête, leur a présenté la trophée.

AUDIENCE


Près de 12 millions de téléspectateurs ont suivi dimanche soir sur M6 le sacre de l'Italie à l'Euro de football face à l'Angleterre, selon des données de Médiamétrie diffusées lundi.


La chaîne, qui retransmettait en clair ce match également diffusé sur le bouquet payant BeIN Sports, a rassemblé 11,8 millions de téléspectateurs et récolté une part d'audience de 52,8%, se hissant très largement en tête des audiences de la soirée.

WEMBLEY


Les supporters ont forcé des barrières et réussi à s'introduire sans billet à Wembley pour assister dimanche soir à la finale de l'Euro entre l'Italie et l'Angleterre, selon la police et la société gestionnaire du stade londonien.


"Un petit nombre de personnes" a réussi à entrer dans l'enceinte sans billet, selon la police londonienne et un porte-parole du stade, forces de l'ordre et personnel de sécurité indiquant travailler ensemble pour les "éjecter".


Des images diffusées sur les réseaux sociaux ont montré des dizaines de supporters sans billet renverser des barrières face à des agents de sécurité submergés.

DU BEAU LINGE À WEMBLEY


Tom Cruise est aussi en tribunes...

PHOTOS - Finale de l'Euro : Kate et George, le prince William, Beckham... du beau monde dans les tribunes de Wembley

LA FINALE EN LIVE


Pour suivre le choc tant attendu entre l'Italie et l'Angleterre, c'est par ici ! ⤵️

REVIVEZ - Finale de l'Euro : les Italiens sur le toit de l'Europe !

DES INCIDENTS MAITRISÉS


La société qui gère le stade de Wembley a indiqué dans un communiqué qu'elle "était confrontée à un incident qui s'est produit dans le périmètre extérieur du stade" et qu'elle avait reçu le soutien de la police. "Des mesures de sécurité ont rapidement été activées dans les zones concernées et il n'y a pas de personnes sans billets qui sont rentrées dans le stade", a-t-elle assuré.

LA TENSION MONTE


L'ambiance, bon enfant jusque-là, autour du stade de Wembley où doit se dérouler la finale de l'Euro entre l'Italie et l'Angleterre, a commencé à se tendre à l'approche du coup d'envoi (21h00) avec des jets de projectiles, a constaté un journaliste de l'AFP.


Plusieurs dizaines de milliers de supporters anglais sont rassemblés autour du stade depuis la matinée et certains, éméchés, ont commencé à jeter en l'air des pierres, canettes de bières, sacs à dos ou encore cônes de signalisation sur des passants. Trois supporters italiens ont aussi été pris à partie par des supporters anglais déchaînés, a constaté un journaliste de l'AFP, alors que la police est déployée en nombre autour du stade. La sécurité aux abords proches du stade est parfois débordée. 

SOUTHGATE REMERCIE LES SUPPORTERS


Le sélectionneur a pensé à transmettre un message de remerciement en ce jour de finale. Il salue "le soutien incroyable" à son équipe.

"STERLING'S ON FIRE"


Vous vous rappelez du hit "Will Griggs's on fire" des supporters nord-irlandais lors de l'Euro 2016 ?


Les fans des Three Lions l'ont ressortie, avec Sterling à la place et la légende Rio Ferdinand aux manettes.

UNE FINALE À LA VEILLE D'UN JOUR DE CLASSE


Des écoles à travers le pays ont même annoncé qu'elles tolèreraient une arrivée plus tardive des enfants lundi, pour leur laisser le plaisir de voir le match.

QUELLE MÉTÉO POUR LE MATCH ?


Il va pleuvoir, ce dimanche à Wembley.

ITALIE

AMBIANCE


Du monde déjà à Londres, alors que le variant Delta inquiète les autorités sanitaires anglaises : ce n'est pas tant le stade lui-même qui inquiète, que les rassemblements, surtout ceux en intérieur, que cette grande fête du ballon rond va engendrer, en particulier au Royaume-Uni où presque toutes les restrictions ont été levées et où 30.000 nouveaux cas quotidiens ont été enregistrés sur la semaine écoulée. 

DUO DE CHOC


L'Italie n'a pas perdu depuis 33 matchs, mais l'Angleterre aussi a des statistiques impressionnantes. 


Sur les 830 minutes où le duo Kalvin Phillips - Declan Rice a joué à la récupération pour les Three Lions, les Anglais n'ont encaissé qu'un seul but dans le jeu.

À WEMBLEY, 1500 EUROS LA PLACE 


Un supporter anglais, croisé par le reporter de l'AFP à Londres, explique avoir dépensé 2.700 livres (3.160 euros) pour acheter les deux tickets qui vont lui permettre d'assister à la finale entre l'Angleterre et l'Italie. "J'ai la chance de pouvoir me le permettre", explique Marc, conscient de "faire des envieux partout dans le pays" mais qui voulait que son "fils vive l'ambiance" de ce jour historique.

"RAMENEZ-LE À LA MAISON" 


William, le Duc de Cambridge, a posté une vidéo pour assurer "Gareth, Harry et toute l'équipe sur et en dehors du terrain" que tout le pays est derrière eux. "Je n'arrive pas à croire que c'est sur le point d'arriver, je suis tellement excité. Nous sommes tous derrière vous, le pays tout entier vous soutient, alors ramenez-le à la maison", déclare celui qui est aussi le président honorifique de la Fédération anglaise de football. 

TOM CRUISE


L'acteur américain Tom Cruise a téléphoné vendredi aux joueurs anglais pour leur adresser ses encouragements avant la finale de l'Euro contre l'Italie dimanche soir, a révélé samedi le capitaine anglais Harry Kane.


"Evidemment, on a eu des anciens joueurs, des gens qui nous ont contacté", a raconté l'attaquant à la BBC. "On a eu Tom Cruise hier (vendredi) soir, vous pouvez avoir tous les gens qui aiment le football."


La superstar des films "Top Gun" et "Mission impossible" était présente à Londres samedi pour la finale féminine de Wimbledon. 


"Nous avons eu la chance de voir un de ses films. Je pense qu'il était au Royaume-Uni et nous a appelé par FaceTime simplement pour souhaiter le meilleur à notre groupe. C'était sympa de sa part", a expliqué Kane, qui en est à 4 buts lors de cet Euro.


"Je ne suis pas sûr qu'il sera présent ou non pour la finale", a encore déclaré Kane, qui emmené ses coéquipiers pour la première finale des Three Lions depuis 55 ans.

55 ANS APRES, LA REINE SOUHAITE BONNE CHANCE À L'ANGLETERRE


Présente lors de la finale victorieuse  du Mondial 1966 contre l'Allemagne à Wembley, la reine Elizabeth II a souhaité samedi bonne chance à l'équipe d'Angleterre. "Il y a 55 ans, j'ai eu la chance de remettre la Coupe du Monde à Bobby  Moore et j'ai vu ce que cela représentait pour les joueurs, la direction et  l'encadrement technique d'atteindre et de remporter la finale d'un tournoi  international majeur de football", a écrit la reine dans son message.

30.000 EUROS D'AMENDE POUR LA FÉDÉRATION ANGLAISE


La fédération anglaise de football a été sanctionnée d'une amende de 30.000 euros concernant l'usage de lasers et de fumigènes par ses supporters, ainsi que des "perturbations" durant l'hymne danois lors de la demi-finale de l'Euro mercredi à Londres, a annoncé samedi l'UEFA.


L'instance de contrôle, d'éthique et de discipline de l'UEFA a sanctionné l'Angleterre pour "l'usage de faisceau laser", "perturbations" constatées durant les hymnes nationaux et "allumage de fumigènes", peut-on lire dans un communiqué.


L'instance européenne avait annoncé jeudi avoir ouvert une procédure disciplinaire contre la fédération anglaise (FA) après des débordements survenus lors de la demi-finale remportée par l'Angleterre contre le Danemark mercredi soir au stade de Wembley, à Londres (2-1 a.p.). L'hymne du Danemark a ainsi été sifflé par une partie du public de Wembley, anglais en très grande majorité.


De son côté, le gardien danois Kasper Schmeichel a été visé par un faisceau laser, notamment lors du penalty décisif qui a permis à l'Anglais Harry Kane de marquer le but victorieux en deux temps (104e).

STAT


Cet Euro a d'ores et déjà accumulé les records offensifs. 140 buts marqués, plus que jamais -en grande partie grâce à l'élargissement à 24 équipes depuis 2016- mais également 2,8 buts par match, une marque jamais atteinte depuis que la compétition inclut une phase de groupes en 1980. Cette édition a également battu le record de buts contre son camp (11), plus que toutes les précédentes réunies.

ATTAQUE DE FOURMIS SUR WEMBLEY ?


Les fourmis volantes, hôtes de la finale ? Si les craintes autour de la finale de l'Euro restent avant tout sanitaires et sécuritaires, l'Office météorologique britannique, le Met Office, a averti que Wembley pourrait aussi être envahi par des essaims de fourmis volantes. "Notre radar ne fait pas que détecter la pluie de matin  (...) Bien qu'il y ait quelques averses, beaucoup de ces échos sont en fait des insectes", a tweeté le Met Office au-dessus d'une carte montrant de vaste tâches bleues notamment au-dessus du nord-ouest de Londres, où se trouve le stade. L'été, les essaims de fourmis volantes, qui se reproduisent dans des endroits chauds, humides et sans vent, sont fréquents en Angleterre. Le phénomène, qui pourrait gêner spectateurs et joueurs, rappelle les papillons de nuit s'étant invités au Stade de France pour la finale de l'Euro-2016 entre France et Portugal.

L'UEFA, UNE INSTANCE "PATHÉTIQUE ET LÂCHE" SELON UN MINISTRE HONGROIS


Vendredi, l'instance de contrôle, d'éthique et de discipline de l'UEFA a ordonné à la Fédération hongroise de jouer à huis clos ses trois prochains matches de compétition UEFA à domicile (dont un en sursis) et lui a infligé une amende de 100 000 euros en raison de comportements discriminatoires de ses supporters pendant l'Euro. 


La décision n'a pas vraiment plu au ministre des Affaires étrangères Peter Szijjarto. 


"Il semblerait que l'UEFA emploie des informateurs" sur le modèle de ceux qui sévissaient "sous le communisme", qui "n'ont rien d'autre à faire que d'écrire des rapports sur ce qui a été dit ou pas dans le public", a écrit le ministre des Affaires étrangères Peter Szijjarto sur sa page Facebook.


"Le comité qui a pris une telle décision est pathétique et lâche. Honte à lui !", a lancé le responsable hongrois.

HARRY KANE : "NOUS AVONS LES ARMES POUR GAGNER"


Au cours d'un entretien accordé à l'UEFA, Harry Kane s'est confié sur sa vision de la finale de dimanche face à l'Italie.


"Ce sera un match difficile. L'Italie est une grande équipe. Elle a également une longue histoire dans les grands tournois. Ils ont une grande expérience, ils ont de grandes individualités et, collectivement, ils ont une vraie cohésion. Ce sera une bataille difficile mais nous avons les atouts dans notre équipe pour gagner. 


Nous devons simplement nous concentrer sur nous-mêmes, nous occuper de toute la préparation et aborder ce match avec l'état d'esprit que nous avons adopté pour tous les autres matches : nous sommes capables de gagner. Dans les grands matches, dans les grandes finales, ce sont les petits détails qui vous font franchir la ligne d'arrivée en premier, et nous devons nous assurer qu'ils sont en notre faveur" a-t-il notamment déclaré.

LONDRES


Les Italiens sont revenus à leur QG à Coverciano près de Florence, pour préparer la finale. Ils sont arrivés à Londres en début d'après-midi. 

KUIPERS AU SIFFLET


L'arbitre néerlandais Björn Kuipers officiera pour la finale, dimanche soir. Durant la compétition, il a arbitré Danemark-Belgique et Slovaquie-Espagne durant la phase de groupe. Il a aussi été désigné pour le quart de finale République tchèque-Danemark. Il a aussi été le quatrième officiel pour la rencontre de la phase de groupe entre l’Angleterre et la Croatie, remporté 1-0 par les Three Lions. 

UNE FAN ANGLAISE VIRÉE


Supportrice de l'équipe d'Angleterre, Nina Farooqi a assisté à la demi-finale face au Danemark. Et elle a exulté au moment de la victoire des Three Lions. Un  peu trop même puisqu'elle a attiré l'attention du réalisateur de la rencontre et son visage a fait le tour du monde, se retrouvant notamment sur le compte Instagram de Stacey Dooley, une personnalité très connue outre-Manche. Cette notoriété lui a aussi valu d'être remerciée par son employeur. En effet, Nina Farooqui avait posé un arrêt maladie pour assister à ce moment d'histoire. Et si c'était à refaire, cette fan survoltée n'hésiterait pas.... 

BIÈRES À GOGO


La British Beer and Pub Association (BBPA) estime que près de 13 millions de pintes seront vendues dimanche, dont 7,1 millions pendant le match. 

L'ITALIE VOIT DOUBLE ! 


Avec la présence d'un Italien en finale sur le gazon de Wimbledon et celle de onze autres Azzurri  sur la pelouse du stade de Wembley, la presse transalpine veut croire à un dimanche "bleu".

Entre Wembley et Wimbledon, l'Italie rêve d'un doublé londonien ce dimanche

HISTOIRE


Outre-Manche, on ne parle que de ça, que de 1966. 

LE ROYAUME DÉSUNI


La Une du quotidien indépendantiste écossais The National illustre la défiance de certains voisins quant à la victoire anglaise.


Roberto Mancini y gagne une comparaison avec Mel Gibson dans Braveheart. 

STONES : "IL FAUT GARDER LES IDEES CLAIRES"


Le défenseur central a partagé en conférence les consignes de Southgate pour préparer la finale : il ne faut rien changer.


"Rien de différent. Sa très grande qualité est de rester calme, quelle que soit la situation. Et cela se transmet à l'équipe. La dernière, on s'est retrouvé en prolongation pour la première fois. Personne n'a paniqué ou ne s'est enflammé. On est resté calmes et fidèles au plan de jeu et ça nous a réussi." a répondu Stones lorsqu'on lui a demandé ce que leur disait le sélectionneur.


" Il faut garder les idées claires et continuer à faire comme on fait d'habitude, ne surtout rien changer. La façon dont se prépare pour les matches est tellement professionnelle. On couvre tous les aspects du match et ce sur quoi on peut influer. C'est comme ça qu'on traitera ce match. Il y a un grand prix en jeu et on veut être du côté de ceux qui le recevront" a-t-il poursuivi.

LE ROYAUME-UNI N'EST PAS L'ANGLETERRE


Le bonheur des uns ne fait pas forcément le bonheur des autres Outre-Manche.


Selon un sondage en ligne réalisé par l'émission Good Morning Britain, 63% des supporters en Écosse, au pays de Galles et en Irlande du Nord soutiendraient l'Italie en vue de la finale dimanche. 

BONUCCI : "ON SERA PRÊTS À LIVRER BATAILLE"


Le défenseur italien Leonardo Bonucci s'est exprimé en conférence de presse virtuelle au sujet de la finale de dimanche face à l'Angleterre (21h).


"On n'a aucune excuse, pas de fatigue, rien. On sera prêts à livrer bataille", a-t-il déclaré.


"On va jouer chez eux, mais cela ne nous effraie pas", a poursuivi le défenseur de, 34 ans, dernier rescapé, avec son compère de la défense Giorgio Chiellini, de la finale de l'Euro 2012 perdue contre l'Espagne (0-4). 


Interrogé sur Harry Kane, Bonucci a reconnu la qualité de son futur adversaire. "Harry Kane? On ne le découvre pas aujourd'hui, c'est l'un des meilleurs au monde. Lors des trois derniers matches, on a eu la chance d'avoir rencontré trois des meilleurs attaquants du monde (Romelu Lukaku, Alvaro Morata, Kane), c'est juste une motivation en plus", a-t-il souligné. 

L'EURO DISSÉMINÉ, C'EST TERMINÉ ?


De plus en plus de voix s'élèvent pour souligner le caractère injuste de la compétition de cette année dont le format a obligé certaines équipes à des déplacements incessants alors que d'autres restaient à domicile.


Le président de l'UEFA Aleksander Céférin semble du même avis. D'après la BBC, il ne serait pas en faveur de rééditer l'expérience.


"Je n'y serai plus favorable. Je pense que c'est trop difficile et d'une certaine manière incorrect que certaines équipes voyagent plus de 10 000 kilomètres et d'autres seulement 1 000" aurait déclaré Céférin.

INQUIÉTUDE SUR LES CONSÉQUENCES SANITAIRES DE LA FINALE


Mercredi, la victoire des Anglais en demi-finale contre les Danois (2-1 a.p.) a donné lieu à des scènes de liesse dans le stade de Londres, comme si la crise sanitaire n'existait plus. Les mêmes images de fans s'enlaçant et hurlant leur joie, souvent sans masque, pourraient se reproduire dimanche contre l'Italie (21h00), dans le "pays du football" qui attend un premier titre depuis 1966.


Le ministre anglais des Entreprises, Kwasi Kwarteng, s'est dit "confiant qu'il n'y aura pas une explosion importante" des cas de Covid liés à l'Euro. "Mais je ne peux pas le garantir pour le moment. Il faut voir ce qu'il se passera", a-t-il cependant immédiatement tempéré.


Un optimisme que ne partage pas forcément les spécialistes."Ce n'est pas tant la finale le problème", relève l'épidémiologiste Antoine Flahault, directeur de l'Institut de santé globale à l'université de Genève, dans la mesure où les "manifestations assez denses" type carnavals ou festivals n'ont "jamais été tellement l'objet de clusters identifiés après", dit-il à l'AFP. 


"En revanche, il ne faut surtout pas penser que ces matches sont simplement des matches. Les gens viennent dans des transports bondés, très peu sécurisés, ils sont logés sur place, ils vont dans des bars, faire la fête, avoir des interactions joyeuses ou au contraire noyer leurs larmes. Il va y avoir une troisième mi-temps qui va être probablement une source d'infections", prévient-il.


Un rapport publié jeudi par l'Imperial College of London a mis en lumière une hausse des cas de Covid bien plus forte à Londres que dans le reste de l'Angleterre, et bien plus forte chez les hommes que chez les femmes, une tendance qui pourrait être liée à l'actualité sportive.


"Si je devais spéculer sur l'impact de l'Euro (...) je penserais d'abord à la probabilité accrue que des gens se regroupent en intérieur plus fréquemment qu'ils ne le feraient sinon", a noté le professeur Steven Riley, auteur du rapport. "Ma première pensée ne serait pas immédiatement pour les stades ou leurs alentours, ce serait plus pour l'attitude générale de la population, mais nous n'avons pas de résultats qui évoque ce point particulier dans cette étude", a-t-il admis.

ANTONIO CONTE : "L'ITALIE SAIT TOUT FAIRE, NOUS SOMMES LES PLUS COMPLETS"


L'ancien sélectionneur italien Antonio Conte croit en les chances italiennes.  Dans une tribune publiée vendredi par la Gazzetta Dello Sport, Conte loue la maîtrise tactique de l'équipe italienne qui sait gérer "toutes les phases d'un match".


S'il reconnait la qualité de l'équipe anglaise, Conte a confiance en la capacité des Transalpins à s'adapter à toutes les circonstances du match. "L'talie sait tout faire, nous sommes les plus complets" écrit-il notamment.  "Nous savons ce que c'est de jouer en finales. Et nous savons aussi comment elles sont gagnées"conclut-il. 

Infos précédentes

Trois semaines avant de lancer leur Euro, les Bleus poseront leurs valises ce mercredi 26 mai au centre d'entraînement de Clairefontaine pour une préparation très courte, sous bulle sanitaire et avec le revenant Karim Benzema, vers qui se tournent tous les regards. Les retrouvailles seront le point de départ d'une préparation au format anormalement court, de vingt jours avant l'entrée en lice contre l'Allemagne le 15 juin à Munich. 

La plupart des vingt-six Français sélectionnés pour l'Euro (11 juin-11 juillet) ont disputé leur dernier match en club ce week-end, à l'issue d'une saison perturbée par la pandémie sanitaire et disputée quasiment dans la foulée de la précédente, pour certains joueurs. Et quatre Bleus sont encore concernés par les finales de Ligue des champions et Ligue Europa.

Toute l'info sur

Euro 2021 : l'Italie s'offre un 2e sacre

De fait, quatre éléments manqueront à l'appel et rejoindront le groupe plus tard. Il s'agit de Paul Pogba, qui doit disputer la finale de la Ligue Europa avec Manchester United face à Villareal le mercredi 26 mai à Gdansk en Pologne et des trois joueurs de Chelsea N'Golo Kanté, Olivier Giroud et Kurt Zouma, qui doivent disputer la finale de la Ligue des champions contre Manchester City, le dimanche 29 mai à Porto. Le joueur de l'Atlético Madrid, Thomas Lemar, est lui arrivé dès ce mardi 25 mai à Clairefontaine pour faire constater une blessure à la cuisse gauche.

Deux matchs amicaux au programme

Le stage ne commencera officiellement que jeudi 27 mai avec une première séance d'entraînement prévue à 17h30. Suivront deux semaines de préparation intensives ponctuées par deux matchs amicaux : le premier, contre le Pays de Galles le mercredi 2 juin (21h05) à Nice ; et le second, face à la Bulgarie le mardi 8 juin (21h10) au Stade de France. 

Lire aussi

L'Équipe de France quittera le centre national d'entraînement de Clairefontaine le lundi 14 juin, à la veille de son match d'ouverture à l'Euro prévu contre l'Allemagne à Munich. Elle restera en Bavière jusqu'au mercredi 16, date à laquelle elle rejoindra Budapest pour y affronter ensuite la Hongrie et le Portugal, respectivement les samedi 19 (15h) et mercredi 23 juin (21h). 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 25.000 nouveaux cas en 24h, 22 décès enregistrés

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Variant Delta : avec deux doses, les vaccins Pfizer et AstraZeneca presque aussi efficaces que contre l’Alpha

Variant Delta : où se contamine-t-on le plus ?

"Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne" : le discours cinglant d'un sénateur contre les anti-vaccins

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.