Dopage : 73 % des Français doutent de l’honnêteté des sportifs

Dopage : 73 % des Français doutent de l’honnêteté des sportifs

SONDAGE - Dans un contexte où les affaires de dopage, avérées ou soupçonnées, se multiplient depuis plusieurs mois, cette enquête publié dimanche, montre que la crédibilité du sport est très fortement entamée.

D'une logique implacable. Entre le "dopage d'État" organisé par la Russie et qui a privé ses athlètes de Jeux olympiques l'été, la question épineuse des autorisations d'usage à des fins thérapeutiques (AUT) - mise en lumière en septembre par le piratage de l'Agence mondiale antidopage (AMA) par le groupe de hackers Fancy Bears - et l'encore plus récente affaire de traces de corticoïdes retrouvées dans leurs urines de joueurs du Racing 92, l'image de nombreux champions en a pris un coup ces derniers temps. 

Cyclisme, athlétisme et football, le podium des sports suspectés

Et comme le montre ce sondage Odoxa pour RTL et Winamax, près de trois quarts des Français (73 %) "doutent très souvent (24%) ou régulièrement (49%) de l'honnêteté d'une performance sportive" et pensent que son auteur est dopé... Ainsi, 94 % des sondés estiment que le cyclisme est touché par le dopage. Une tendance lourde pour une discipline qui connaît des scandales réguliers, malgré une politique anti-dopage présentée comme omniprésente dans le peloton. Suivent ensuite l'athlétisme (85%), le football (65%), le tennis (59%) et, enfin, le rugby (42%). Ce dernier ne semblant pas trop souffrir de la dernière affaire qui touche Dan Carter, Juan Imhoff et Joe Rokocoko au Racing. 

Sinon, pour l'opinion, pas de pitié. Là où les instances semblent parfois encore trop frileuses à sanctionner durement les athlètes attrapés, 73 % des Français se disent favorables à une suspension à vie des sportifs convaincus de dopage. Plus clivante, la question des AUT appelle à des avis moins tranchés, puisque 48% des sondés estiment une interdiction nécessaire de la pratique, alors que 51% ne le souhaitent pas. À noter que cette enquête a été réalisée auprès d'un échantillon de 1003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogé par internet les 13 et 14 octobre.   

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Lire et commenter

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.