Dopage, destruction de preuves, corruption... ce que nous apprend le rapport de l'agence mondiale sur l'athlétisme russe

Dopage, destruction de preuves, corruption... ce que nous apprend le rapport de l'agence mondiale sur l'athlétisme russe

SPORT
DirectLCI
SCANDALE - Tout au long des 335 pages du rapport rendu public ce lundi par l'Agence mondiale antidopage, on apprend comment la Russie a fait en sorte de pouvoir aligner des athlètes dopés en compétition. Extraits.

 "Une culture profondément enracinée de la tricherie"
"L’enquête montre que l’acceptation de la triche à tous les niveaux était étendue et de longue date. (...) La plupart des personnes aux fautes les plus flagrantes sont des entraîneurs qui étaient d’anciens athlètes et qui travaillent en relation avec le personnel médical. Cette mentalité de ''gagner à tout prix'' a été transmise aux athlètes actuels, avec ou sans leur consentement. (…) Cet état d’esprit est ancré profondément chez les athlètes russes de tous niveaux. Il est ''justifié'' par le principe que tous les autres trichent aussi."

 "Un haut niveau de collusion parmi les athlètes, les entraîneurs, les médecins"
"Des déclarations de témoins et d’autres preuves ont semble-t-il mis en lumière un haut niveau de collusion parmi les athlètes, les entraîneurs, les médecins, les officiels et les agences sportives pour fournir de façon systématique aux athlètes russes des produits dopants. (...) Ce rapport souligne l’utilisation systématique et importante de produits dopants par de nombreux athlètes russes. Ce rapport a identifié un grand pourcentage d’athlètes qui ont refusé de participer à l’enquête de la commission indépendante (parmi eux, la championne olympique 2012 du 800 mètres Mariya Savinova)."

 Les athlètes récalcitrants étaient privés "de sélection en équipe nationale"
"La plupart des athlètes étaient volontaires. Cependant, il existe certains cas documentés où les athlètes qui ne voulaient pas participer au 'programme' étaient informés qu’ils ne seraient plus sélectionnés par l’équipe nationale en compétition." Les athlètes réfractaires au système pouvaient aussi être mis dans "l’incapacité à engager des entraîneurs de l’élite."

 "Plus de 1.400 échantillons détruits"
"Certains médecins russes et/ou du personnel de laboratoire ont participé à ce système de dopage avec les entraîneurs." Le rapport révèle aussi "la destruction intentionnelle et frauduleuse de plus de 1.400 échantillons par les responsables du laboratoire (antidopage) de Moscou après la notification écrite de l’AMA de préserver certains échantillons." 

 "Corruption au plus haut niveau international du monde de l’athlétisme"
"Ce rapport identifie également des pratiques de corruption au plus haut niveau international du monde de l’athlétisme. Des preuves ont été transmises à Interpol pour une enquête appropriée. La publication de l’information sera reportée en attendant les décisions prises (…) pour d’éventuelles poursuites judiciaires (l'ancien président de la Fédération internationale Lamine Diack vient d'être mis en examen pour corruption passive et blanchiment aggravé, ndlr)."

À LIRE AUSSI
>>  Blatter, Diack... "Tous ces gens ont profité du sport depuis 30 ans"
>>  Quelles conséquences sportives pour Benzema ?

Sur le même sujet

Lire et commenter