Dopage : la Russie exclue pour deux ans des grandes compétitions, dont les JO de Tokyo et de Pékin

Dopage : la Russie exclue pour deux ans des grandes compétitions, dont les JO de Tokyo et de Pékin

SANCTIONS - La Russie a été exclue ce jeudi pour une durée de deux ans des grandes compétitions mondiales, dont les Jeux olympiques d'été de Tokyo en 2021 et ceux d'hiver de Pékin en 2022, pour avoir transgressé les règles antidopage. Une décision saluée par l'Agence mondiale antidopage (AMA).

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a annoncé ce jeudi l'exclusion pour deux ans de la Russie des grandes compétitions mondiales, dont les Jeux olympiques d'été de Tokyo en 2021 et ceux d'hiver de Pékin en 2022, pour avoir transgressé les règles antidopage. Les trois arbitres désignés par le TAS ont réduit de moitié la sanction proposée l'an dernier par l'Agence mondiale antidopage (AMA), qui devait être de quatre ans, tout en laissant aux athlètes russes jamais sanctionnés pour dopage la possibilité de s'aligner sous bannière neutre.

Une sanction moins sévère que prévu

Les trois arbitres désignés par le TAS ont réduit de moitié la sanction proposée l'an dernier par l'Agence mondiale antidopage (AMA), qui devait être de quatre ans, tout en laissant aux athlètes russes jamais sanctionnés pour dopage la possibilité de s'aligner sous bannière neutre. Lors du rendu de leur décision, les trois arbitres ont indiqué que les "conséquences" de la tricherie russe, soit le trucage à grande échelle des données informatiques du laboratoire antidopage de Moscou, "ne sont pas aussi importantes que ce que souhaitait l'AMA".

Avec cette décision plus clémente, ces derniers souhaitent "promouvoir un changement de culture" et "encourager la prochaine génération d’athlètes russes à participer à un sport international propre". Par ailleurs, la juridiction a condamné Rusada, l'agence antidopage russe, à payer 1,27 million de dollars (environ un million d'euros) à l'AMA pour rembourser les expertises menées depuis janvier 2019 sur le trucage des données du laboratoire de Moscou.

Lire aussi

L'AMA salue la décision du TAS

Après l'annonce de cette décision, l'Agence mondiale antidopage (AMA) s'est réjouie de la décision du TAS, par la voix de son président Witold Banka : "L'AMA est heureuse d'avoir remporté cette affaire qui fera date", a-t-il déclaré, avant d'ajouter que le TAS "a clairement confirmé nos conclusions selon lesquelles les autorités russes ont effrontément et illégalement manipulé les données du laboratoire de Moscou dans le but de  dissimuler un programme de dopage institutionnalisé".  Il a toutefois déploré que le TAS n'ait pas retenu la recommandation de l'AMA d'exclure la Russie pour quatre ans.

Les plus grands athlètes au parcours exceptionnel, se livrent au micro de Grégoire Margotton, dans le podcast "Club Margotton".

 Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Club Margotton, c'est un micro tendu vers l'excellence. Le récit de destins hors du commun. Ils ou elles ont enflammé des stades, repoussé leurs limites... Athlètes, entraîneurs, dirigeants, leurs parcours nous a fait vibrer et ils ont un peu changé nos vies. Ces femmes et ces hommes, pas comme les autres, se livrent au micro de Grégoire Margotton.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 5.900 malades en réa, 385 décès en 24h

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Covid-19 : la Chine remet en cause l'efficacité de ses propres vaccins

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Lire et commenter