Dopage : Maria Sharapova prend deux ans

SPORT
SANCTION - Elle avait annoncé son contrôle positif en mars dernier, Maria Sharapova a été suspendue deux ans par la Fédération internationale de tennis ce mercredi 8 juin. L'ex-numéro une mondiale pourra rejouer début 2018.

La sanction est enfin tombée. Ce mercredi, la Fédération internationale de tennis (ITF) a décidé de suspendre Maria Sharapova pendant deux ans, elle qui était déjà suspendue à titre conservatoire depuis le début de l'année. Le 7 mars dernier, la joueuse russe avait avoué avoir été contrôlée positive au meldonium, lors de l'Open d'Australie deux mois plus tôt. 

Apparu début 2016 sur la liste des produits dopants, "ce médicament aide à mieux gérer son poids et à mieux récupérer après l'effort", expliquait récemment le Dr Gérard Dine à metronews.frhématologue au CHU de Troyes et professeur de biotechnologies à l'école Centrale de Paris Via un communiqué publié sur son site officiel , l'ITF précise que les points gagnés par Sharapova à l'Open d'Australie ainsi que le prize money lui seront retirés.

Sharapova va faire appel

Quelques instants après l'annonce de la sanction, la tenniswoman de 29 ans a communiqué son intention de faire appel sur son compte Facebook. L'ex-numéro une mondiale affirme depuis le début de l'affaire prendre régulièrement du Meldonium pour traiter des "problèmes de santé récurrents, un déficit en magnésium, une arythmie cardiaque et des cas de diabète dans (sa) famille". Et ce depuis dix ans.

Si son appel n'aboutit pas, Maria Sharapova devra patienter jusqu'à mars 2018 pour pouvoir rejouer au tennis. Celle qui a remporté cinq tournois du Grand Chelem dans sa carrière ira alors sur ses 31 ans. Vous avez dit retraite ? 

Lire et commenter