Dopage : Rafael Nadal attaque en justice Roselyne Bachelot pour défendre son intégrité

Dopage : Rafael Nadal attaque en justice Roselyne Bachelot pour défendre son intégrité

TENNIS - Rafael Nadal contre-attaque. Après avoir été accusé de dopage par Roselyne Bachelot, en mars dernier, le tennisman espagnol a décidé, ce lundi, d’attaquer en justice l’ancienne ministre des Sports pour diffamation. Le nonuple vainqueur de Roland-Garros veut notamment défendre son "intégrité" et son "image de sportif".

Après quelques semaines de réflexion, Rafael Nadal a mis ses menaces à exécution. Le récent vainqueur des tournois de Monte Carlo et de Barcelone va attaquer en justice Roselyne Bachelot. Après l’annonce du contrôle positif de Maria Sharapova au meldonium, le 7 mars dernier, l’ancienne ministre des Sports (2007-2010) avait affirmé sur D8 qu’ "on ne révèle pas les contrôles positifs (…). Simplement, on apprend curieusement qu’un joueur a une blessure qui le maintient des mois en dehors des courts. On sait à peu près que la fameuse blessure de Rafael Nadal qui a entraîné sept mois d’arrêt de compétition [en 2012-2013] est très certainement due à un contrôle positif".

Attaquée en diffamation

Cette déclaration de celle qui officie désormais sur D8 avait suscité l’indignation de l’autre côté des Pyrénées. Toni Nadal, l’entraîneur et l’oncle du Majorquin, avait notamment qualifié Roselyne Bachelot de "personne imbécile" qui peut affirmer "n’importe quelle horreur et voir ce que ça donne". Le comité olympique espagnol avait quant à lui déploré, vendredi, “les déclarations malheureuses et sans fondement” de l’ancienne députée du Maine-et-Loire. Plus d’un mois après ces propos, Rafael Nadal a donc décidé d’attaquer en diffamation Roselyne Bachelot.

À LIRE AUSSI >>  Scandale Sharapova : Rafael Nadal en profite pour réaffirmer qu'il est clean

"Par cet acte, je prétends non seulement défendre mon intégrité et mon image en tant que sportif mais aussi les valeurs que j’ai défendues tout au long de ma carrière", explique l’Espagnol dans un communiqué envoyé à la presse. "Je souhaite également éviter qu’une personne publique puisse lancer, par voie médiatique, des accusations injurieuses contre un athlète sans preuves ni fondements sans que cela soit impuni". Si le sportif espagnol gagne son procès, il assure que "les dommages et intérêts alloués par le Tribunal" seront intégralement reversés à une ONG ou une fondation en France. Affaire à suivre.

EN SAVOIR + >> Toni Nadal estime que Roselyne Bachelot est "une imbécile"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : vers de nouvelles mesures ? Emmanuel Macron préside un Conseil de défense à l'Élysée

Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.