Dopage : Roger Federer intraitable avec Maria Sharapova

SPORT

SUSPENSION - Suite à sa qualification pour les quarts de finale du tournoi de Stuttgart ce jeudi après-midi, Roger Federer a été invité à réagir à l'affaire Maria Sharapova. Le Suisse s'est montré très ferme, et prône une "tolérance zéro".

Les oreilles de Maria Sharapova ont dû siffler. Ce jeudi après-midi, Roger Federer a commenté la situation de la joueuse russe, sanctionnée hier à deux ans de suspension par la Fédération Internationale de Tennis (ITF). Une sanction dont va faire appel la joueuse russe, même si elle risquait jusqu'à quatre ans d'arrêt, si la volonté d'améliorer ses performances était avérée.  Pour le Suisse : "elle a bien sûr le droit de se défendre, comme n'importe qui. Mais je suis pour une tolérance zéro".

Roger Federer n'est pas convaincu par sa défense

Roger Federer ne trouve aucunes excuses à la joueuse : "Vous devez être sûr à 100% de ce que vous prenez, d'en connaître les effets et les conséquences. Si ce n'est pas le cas vous êtes sanctionné". Il va même encore plus loin dans ces propos, et affirme vouloir "des sanctions rétroactives... Comme un éventuel retrait des titres si nécessaire".
En mars 2016, Maria Sharapova avait reconnu ses torts et la consommation de meldonium (ndlr : produit interdit depuis octobre 2015). Pour sa défense, elle avait expliqué en utiliser dans un cadre médical, et traiter un déficit en magnésium. Peu convainquant pour Roger Federer. "La tsarine" ne peut donc pas compter sur le soutien de l'ex numéro un mondial et sera éloignée un certain temps encore des courts.

À LIRE AUSSI 
>>  Maria Sharapova sanctionnée par l'ITF
>> 
Nike renoue son partenariat avec Maria Sharapova

Lire et commenter